Annaba : Mandat de dépôt pour un profanateur du Coran

Elwatan; le Lundi 22 Aout 2016
1


Pour profanation du livre sacré du Coran et destruction volontaire des biens d’autrui, les gendarmes de la brigade de la commune de Seraïdi ont présenté hier devant le procureur de la République près le tribunal de Annaba le repris de justice A. H. Agé de 30 ans, il a été placé sous mandat de dépôt, avons-nous appris de la Gendarmerie nationale. Cette affaire remonte à la semaine dernière, quand le mis en cause, en état d’ébriété avancé, s’est introduit en pleine nuit dans la chambre de son frère âgé de 42 ans qui réside au domicile parental dans la même commune de Seraïdi. Une fois à l’intérieur, il a déchiré ses effets vestimentaires et le livre sacré du Coran.

Au début du mois en cours, Slimane Bouhafs, 49 ans, de confession chrétienne, originaire de Bousselam, daïra de Bouandas, wilaya de Sétif, a été condamné par le tribunal de Beni Ourtilane à 5 ans de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 DA, affirme sa famille dans une déclaration à El Watan. Il était poursuivi pour  atteinte aux préceptes de l’islam et propos indécents à l’égard du Prophète Mohammed (QSSSL). Selon le commandement de la Gendarmerie nationale, la surveillance de son profil a permis de constater, entre autres, la déformation de quatre sourates du Coran. Avisé des faits, le procureur près du tribunal de Beni Ouartilane a prescrit l’ouverture d’une enquête. Aussitôt lancées, les investigations ont abouti à l’identification et l’arrestation du mis en cause.

Pour ce faire, il a fallu solliciter l’aide du Centre de prévention et de lutte contre la criminalité informatique et la cybercriminalité (CPLCIC) de la Gendarmerie nationale, grâce auquel il s’est avéré que le mis en cause utilisait deux comptes Facebook à des fins d’apologie d’actes contre l’islam, appelant même à l’encouragement d’Israël et du pape contre les autorités algériennes. Au cours de son arrestation, un téléphone portable et un laptot, au contenu subversif, ont été saisis. Le mis en cause a interjeté appel et son affaire sera rejugée au niveau de la cour de justice de Sétif.

Categorie(s): annaba

Auteur(s): Leïla Azzouz

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..