ASM Oran : Les Asémistes croient toujours à l’accession

Elwatan; le Mercredi 28 Decembre 2011
63636


Après un début de championnat de Ligue 2 en trombe, les gars de M’dina J’dida ont enregistré un passage à vide lourd de conséquences, puisque l’équipe qui était bien installée sur le podium a chuté lourdement  au classement général, s’éloignant davantage du trio de tête. Une situation qui a poussé les responsables du vieux club oranais à tirer tout d’abord le signal d’alarme, avant de procéder au rituel sacrifice footballistique en limogeant l’entraîneur Djamel Benchadli, dans le souci de provoquer le déclic psychologique, mais en vain, puisque le duo Maâtallah-Bentazi, qui assurait l’intérim, n’a pas produit l’effet escompté, suite à ce nul concédé sans gloire au stade Zabana face au MOC, l’un des concurrents directs pour l’accession en Ligue 1.

Une situation qui a obligé la sphère dirigeante du second club phare d’El Bahia à multiplier les réunions afin de permettre à l’équipe fanion de retrouver un second souffle et à se relancer pour cette course vers l’accession. C’est un agenda rempli de noms de joueurs qui est actuellement au chaud entre les mains des dirigeants, qui sont convaincus que seul un renfort permettra à nouveau à l’équipe de se mettre à rêver d’accession, d’autant plus que l’ASMO dispose d’un calendrier des plus favorables en accueillant durant cette seconde partie du championnat tous les prétendants à l’accession. Mais, avant de penser à recruter, les décideurs au sein des Vert et Blanc souhaitent enrôler un technicien ayant une expérience en la matière. Plusieurs noms résonnent derrière les murs de la bâtisse asémiste.

On parle en effet de Medjahed Nabil, Assas, ou même l’ancien technicien français, Stéphane Durin. La priorité est d’engager un coach avant de procéder au recrutement hivernal, où les dirigeants comptent renforcer tous les secteurs non sans interdire les départs, puisque les responsables ont répondu par un refus à toutes les propositions des autres clubs désireux de chiper leurs éléments. En revanche, le club est actuellement sur les traces de quelques éléments chevronnés, à l’image de Daoud Bouabdellah qui veut se rapprocher de sa famille après une moitié de saison à Kouba, ou bien Benmeghit, appelé à récupérer sa libération du WA Tlemcen, ou l’ancien joueur du CSC, Derrahi, qui est actuellement à Skikda.

Pour ce qui est du plan de préparation, les gars d’El Djemïa qui sont actuellement au repos jusqu’au 2 janvier prochain, jour de la reprise, devront prendre part à un stage bloqué qui s’étalera du 7 au 16 janvier prochain.
Reste encore à déterminer le lieu du stage, car à défaut d’un voyage en Tunisie, les Oranais séjourneront dans la capitale et programmeront quelques matches amicaux avec des équipes du centre.
 

Categorie(s): sports

Auteur(s): Aymen. M

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..