Cité AADL de Ouled Fayet : Le règne de l’anarchie

Elwatan; le Jeudi 11 Aout 2016
1


Faute de marché, de jeunes commerçants ont, dans un premier temps, dressé des étals pour la vente des fruits et légumes, avant d’installer complètement des locaux montés de bric et de broc. Malgré la volonté moult fois réitérée des autorités publiques d’en finir avec l’informel, cet espace commercial semble autorisé. Pourtant, dans cette cité, composée de dizaines de tours, la plupart des locaux commerciaux sont fermés ou à l’abandon. L’espace vide situé entre la cité AADL et les logements sociaux limitrophes n’est toujours pas exploité. Dans un premier temps, cet espace avait accueilli un marché de proximité, vite «fui» par les vendeurs en raison de la concurrence déloyale des commerçants anarchiques.

«L’on ne sait toujours pas ce qu’ils veulent faire de cet espace vide. Dans un premier temps, il devait accueillir une station urbaine, mais le projet a été abandonné. D’autres demandent son exploitation pour la réalisation d’un vrai marché couvert. Mais du côté des autorités publiques, on tarde à trancher», nous confie un habitant. En conséquence, la cité ne cesse de se dégrader et de se clochardiser, sans que les responsables ne daignent agir et proposer des solutions.  

Categorie(s): alger

Auteur(s): Djamel G.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..