Clôture du festival de Tipaza à Tizi Ouzou

Elwatan; le Mardi 28 Decembre 2010
1


Au cours de cette manifestation, inscrite dans le cadre du festival culturel des arts et cultures populaires, plusieurs festivités ont été présentées, dont, entre autres, des animations folkloriques, des chants de musiques chenouie, andalouse et moderne, en plus de représentations théâtrales. A la même occasion, une exposition permanente a été tenue au hall de cette structure culturelle.
Elle a notamment trait à l’habit traditionnel, aux arts plastiques, culinaires, ainsi qu’aux objets relevant du patrimoine culturel relatif aux ruines romaines.

«On a travaillé sur la qualité et non pas sur la quantité. A travers cette exposition, on a voulu apporter une image de la vie traditionnelle tipazienne avec toutes ses options», nous dira M. Soltane Sabri, chef de la délégation hôte de Tizi Ouzou. «Malgré la modernité imposée dans le mode de vie actuel, le seing traditionnel est resté toujours présent», a-t-il ajouté. En visitant cette exposition, l’on a constaté la valeur qu’accorde la famille chenouie à la préservation de son héritage patrimonial et culturel.

La famille Salhi, venue de l’ouest de Cherchell, une des communes de la wilaya de Tipaza, en donne le meilleur exemple ; depuis toujours, les membres de cette famille sauvegardent leur métier, qu’est la mosaïque en relief, hérité d’une génération à l’autre.
Sur le volet animation, les hôtes de la ville des genêts ont choisi «un plateau varié par lequel on a voulu montrer les différents visages artistiques de Tipaza», a indiqué M. Sabri, expliquant que «le chant à Tipaza n’est pas seulement chenoui, mais il est aussi andalous, hawzi, châabi et moderne».

A noter qu’avec la clôture de la semaine culturelle de Tipaza dans la wilaya de Tizi Ouzou, c’est également le festival culturel local des arts et cultures populaires qui prend fin pour l’année 2010. «Cette année a été très riche en animations culturelles. On a accueilli plus d’une dizaine de wilayas ; donc on a goûté à une centaine d’aspects culturels et patrimoniaux», a déclaré M. Ould Ali El Hadi, directeur de la culture e la wilaya de Tizi Ouzou, ajoutant que «c’est un bon poids pour le secteur et pour la population de la localité».                                

Categorie(s): tiziouzou

Auteur(s): Fatima Bouhaci

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..