Conflit du Sahara Occidental : Les mises en garde du Front Polisario

Elwatan; le Jeudi 14 Juin 2018
1


Un communiqué sanctionnant la réunion du bureau du secrétariat général du Front Polisario, présidée par le président sahraoui, également secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a averti, mardi dernier, que la CJUE avait statué que le Sahara occidental et le royaume marocain sont deux pays distincts, «ce qui rend toute signature de tout accord entre l'UE et l'Etat d'occupation marocain, comprenant les territoires (…) du Sahara occidental occupé, nulle, non avenue et constitue une violation flagrante du droit international, du droit humanitaire international et du droit européen».

Le ministre sahraoui, représentant du Front Polisario en Europe, Mohamed Sidati, a exhorté de son côté hier les Etats membres de l'UE et le Parlement européen (PE) à «ne pas cautionner» la proposition d'amendement de l'accord d'association UE-Maroc, présentée par la Commission européenne, affirmant que celle-ci «viole» le droit européen et international. «Nous sommes bien face à une situation d’illégalité et d’injustice, et nous demandons solennellement aux institutions de l’UE, aux Etats membres du Conseil et aux membres du Parlement de ne pas cautionner ce type d’amendement qui viole sans équivoque le droit européen et le droit international», a-t-il averti. Le communiqué de la réunion du bureau du secrétariat général du Front Polisario a appelé en outre la communauté internationale et les organisations des droits de l'homme à œuvrer à la levée du blocus marocain imposé sur les régions sahraouies occupées et d'accélérer la libération des détenus du groupe Gdeim Izik, des étudiants et de tous les prisonniers politiques sahraouis détenus dans les prisons marocaines.

Evoquant l'action externe, le bureau permanent du secrétariat général du Polisario a exigé l'accélération de la mise en œuvre de la dernière résolution du Conseil de sécurité et la décision du 35e sommet de l'Union africaine (UA) pour entamer immédiatement des négociations directes sans pré-requis, en vue de parachever la décolonisation de la dernière colonie en Afrique, permettre au peuple sahraoui d'exercer son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance.
 

Categorie(s): monde

Auteur(s): Aniss Z.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..