Crise syrienne : L’inquiétude des Russes

Elwatan; le Mardi 10 Avril 2018
1


«La situation en Syrie devient trop dangereuse, avec l'apparition de nouveaux acteurs que personne n'a invités, qui se sont invités eux-mêmes sous prétexte de lutter contre Daech (groupe autoproclamé Etat islamique), de lutte antiterroriste», a-t-il déclaré à l'issue d'une rencontre avec son homologue tadjik Sirodjiddine Aslov. «Puis, à part ces objectifs, d'autres ont fait leur apparition. Ceux que l'on annonce comme ceux que l'on cache soigneusement», a soutenu le chef de la diplomatie russe, cité par l'agence Sputnik.

Sergueï Lavrov a estimé que «contrairement aux intentions annoncées par le président Donald Trump d'évacuer les troupes américaines de Syrie, les Etats-Unis cherchent à s'y éterniser». «En fait, ces acteurs, et en premier lieu des membres de la coalition américaine, tout comme les Etats-Unis, n'ont pas l'intention d'en sortir, comme l'a annoncé le président Trump, et de laisser la Syrie aux autres, mais de s'y installer pour très longtemps», a-t-il souligné, ajoutant que les experts convergeaient sur ce point.

Bombardements israéliens

Ces critiques de Sergueï Lavrov envers les Etats-Unis interviennent alors que l'armée russe et le régime syrien imputent à Israël le bombardement meurtrier, tôt hier, d'une base des forces gouvernementales à Homs, dans le centre de la Syrie. «L'agression israélienne sur l'aéroport du T-4 a été menée par des avions F-15 qui ont lancé plusieurs missiles», selon une source militaire citée par la télévision syrienne. Ces missiles ont été lancés depuis l'espace aérien libanais, a-t-on ajouté de mêmes sources. «Deux avions F-15 de l'armée israélienne ont frappé l'aérodrome entre 3h25 et 3h53, heure de Moscou (0h25 et 0h53 GMT) à l'aide de huit missiles téléguidés depuis le territoire libanais, sans pénétrer dans l'espace aérien syrien», a affirmé par ailleurs le ministère russe de la Défense.

Plusieurs explosions ont été entendues hier à l'aube à proximité de l'aéroport militaire, à l'est de Homs, et le tir de missiles a plus tard été confirmé. La télévision syrienne a ensuite affirmé que l'attaque avait fait plusieurs victimes. Cette frappe a fait, selon des médias, 14 morts et des blessés.

L'agence iranienne Fars a rapporté de son côté que trois Iraniens avaient été tués dans l’attaque. «A la suite de l'attaque par le régime sioniste d'une base aérienne de Homs en Syrie, trois soldats iraniens (...) sont tombés en martyrs», a précisé l'agence Fars, soulignant que les victimes iraniennes sont originaires de Tabriz. Israël avait déjà visé la base militaire du T-4, également connue sous le nom de Tiyas. Il avait alors mené des raids aériens d'envergure contre des positions du gouvernement syrien, pays en crise depuis 2011.
 

Categorie(s): monde

Auteur(s): Aniss Z.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..