Direction régionale du trésor : Fin de fonction pour 25 inspecteurs

Elwatan; le Dimanche 14 Fevrier 2016
101616


Installés après leur admission au concours de recrutement, en novembre 2014, ces employés ont été surpris de voir leur relation de travail annulée sans un aucun motif, pour le moins raisonnable. Tout allait bien jusqu’à ce que ces inspecteurs principaux reçoivent un appel téléphonique du secrétariat de la DRT, pendant leurs heures de travail, pour les inviter à se présenter à la direction régionale.

Ces désormais ex-employés de la DRT de Sétif décrivent une prise de fonction et des conditions de recrutement ordinaires dans la procédure d’embauche. Et ce, jusqu’à ce que la décision d’annulation du concours, passé 14 mois auparavant, ne tombe comme un couperet, anéantissant des mois de travail et d’espoir.

Une décision qui les renvoie à la case départ. «C’est une instruction de Abdelmalek Sellal en personne», se contentent de répondre des responsables de la DRT à certains employés. Une inspectrice concernée explique : «Ces derniers nous ont notifié la fin de notre relation de travail par l’annulation des résultats dudit concours en faisant référence à un rejet des résultats émanant de la direction générale de la Fonction publique et d’insister que c’était un ordre formel du Premier ministre». Les contestataires, soupçonneux, estiment : «Il ne peut pas s’agir d’une erreur administrative derrière ce revirement de la situation». Une anciennes employée du Trésor ajoute : «Tout a été organisé pour nous renvoyer sans dire un mot».

Face à leur insistance, «le DRT, le sous-directeur des moyens et l’ingénieur en informatique qui géraient les dossiers des nouvelles recrues nous ont envoyés nous plaindre auprès de la justice ou bien d’aller déposer un recours auprès de la direction de Fonction publique si nous rejetons une réintégration dans le cadre du pré-emploi».

Le sentiment d’humiliation a atteint son paroxysme chez les contestataires lorsque la direction de Sétif, afin de déchoir les 25 employés après un recrutement régulier, «a demandé le remboursement du salaire du mois de janvier 2016 sous peine qu’il soit précompté sur l’IFRC». A cet effet, la direction du Trésor de Sétif considère, comme il a été expliqué aux concernés, que «la période de travail passée dans ses établissements comme une période de stage payé afin de justifier les dépenses en salaires et congés».

Parmi les employés déchus, des pères de famille, des célibataires qui aspiraient à un avenir meilleur après des années de chômage. Ils en appellent au ministre des Finances à travers un recours dont la réponse tarde à venir.

Pourtant, déclarent ces désormais ex-employés de la DTR de Sétif, «nous avions été affectés dans nos postes munis de décisions d’affectation signées par le DRT et justifiées par un procès-verbal d’installation qui a été également signé conjointement avec nos chefs de service...» 

Categorie(s): actu kabylie

Auteur(s): Nordine Douici

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..