El Achour : L’AADL pénalise la cité des 1800 logements

Elwatan; le Dimanche 27 Decembre 2009
1

Les tours de 14 étages de la cité AADL 1800 Logements (Sebala), situées à El Achour, dans la daïra de Draria vivent depuis plusieurs années, le calvaire. La cause ? L’absence d’eau qui ne coule pas de leur robinet chaque vendredi, jour du grand «remue ménage» de la ménagère, contrairement aux autres immeubles.
Le problème réside, selon les locataires des tours, dans la panne du dispositif hydraulique mis en place pour l’alimentation en eau potable. «Nous n’avons de cesse d’attirer l’attention des responsables de l’AADL sur la défectuosité de la pompe de la bâche à eau, mais nos démarches restent lettre morte», tempêtent les résidants, contraints de renouer avec les jerrycans pour aller s’alimenter dans les parages. Et de renchérir : «Nous honorons pourtant nos charges qui sont de 3000 DA par mois, relatives aux prestations censées être fournies par l’ADDL, mais l’état de la cité laisse à désirer» surtout en matière d’éclairage et de gardiennage. Les 300 pétitionnaires lancent un énième cri de détresse pour que l’AADL prenne ses responsabilités et mette fin à leur cauchemar.

Categorie(s): alger

Auteur(s): M. T.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..