Elles seront réceptionnées à la fin de l’année : Deux nouvelles stations de transport urbain pour la capitale

Elwatan; le Lundi 8 Aout 2016
127468


Avant la fin de l’année, la capitale aura deux nouvelles stations urbaines, Ziania (ex-Châteauneuf) et Garidi, situées respectivement dans les communes d’El Biar et de Kouba, ainsi que la gare ferroviaire de Zéralda. «Selon notre programme, ces infrastructures seront livrées avant la fin de 2016 avec d’autres équipements intégrés, comme les parkings et les restaurants», a affirmé le directeur des transports de la wilaya d’Alger, Rachid Ouezane.

La nouvelle gare de Zéralada sera, pour les milliers d’habitants de la grande commune, une véritable aubaine, surtout que le transport manque dans ces zones reculées de la capitale. Selon le directeur des transports de la capitale, un projet de réalisation d’une station urbaine est également à l’ordre du jour pour permettre aux habitants des localités avoisinantes de rejoindre leur destination rapidement.

La nouvelle station de bus de Châteauneuf sera équipée de 11 quais de débarquement et d’embarquement pour recevoir les véhicules de transport collectif, alors que celle de Garidi disposera de 11 quais similaires, a souligné le directeur, ajoutant que des parkings d’une capacité de 700 à 800 places sont aussi prévus aux mêmes endroits.

Le centre de régulation de la circulation d’Alger sera installé à Kouba, ajoute le directeur, avant de préciser que toutes ces infrastructures seront gérées par les EPIC de la wilaya d’Alger. Les voyageurs en provenance de Chlef, Blida, Oran et les autres wilayas débarqueront à Birkhadem dans une nouvelle gare flambant neuve, qui sera également équipée d’un parking d’une capacité de 1000 places, ce qui permettra à la daïra de Bir Mourad Raïs d’avoir une place de stationnement. Deux autres parkings en travaux sont prévus à Sidi Yahia, Hydra et El Madania.

Toutes ces infrastructures accueilleront une partie du transport collectif composée de 3565 véhicules exploités en urbain par 3418 opérateurs privés avec 153 580 places offertes, selon des statistiques arrêtées par la direction des transports de la wilaya d’Alger à juillet 2016.

En mode rural, 106 opérateurs sont actifs avec 114 véhicules pour 3844 places offertes, alors qu’en intercommunal, seulement 212 opérateurs pour exploiter 247 véhicules et 9615 places offertes.

En interwilayas, 1050 opérateurs desservent les lignes de transport grâce aux 1524 véhicules avec 61 966 places offertes, selon le même bilan arrêté par la direction des transports de la wilaya d’Alger le mois dernier. A cette date, la wilaya dispose également de 270 bus de l’Entreprise de transport urbain et suburbain d’Alger proposant une capacité de 27 000 places, tandis que Transub (transport urbain et suburbain) a une centaine de bus. L’Etusa va aussi pouvoir affréter d’autres bus et un nouvel appel d’offres est en préparation à cet effet.

Taxis en masse

La population algéroise et les hôtes de la capitale effectuent quotidiennement des déplacements en empruntant l’un des 19 000 taxis disponibles. Selon des informations précises, pas moins de 40 sociétés de taxis seront également en activité, offrant d’autres véhicules avec une moyenne de 15 unités pour chaque entreprise. Les modes de transport par bus et taxis sont sollicités par les usagers, tout comme le train qui devra bientôt relier l’aéroport à la capitale.

Le directeur des transports met en exergue l’existence d’autres moyens de transport, comme le tramway et le métro, ainsi que les lignes maritimes devenues plus nombreuses cette saison et qui offrent en même temps tourisme, découverte et rapidité, en attendant celles vers Tamentfoust et les Sablettes.
 

Categorie(s): alger

Auteur(s): Rachid Larbi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..