Il installe une commission d’amitié avec le peuple sahraoui : Le Parlement cubain douche les espoirs du Maroc

Elwatan; le Lundi 17 Juillet 2017
1


Le Parlement cubain a approuvé à l’unanimité l’installation d’une commission parlementaire cubaine de défense du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, à l’indépendance et pour le renforcement des relations entre les peuples sahraoui et cubain. Lors d’une rencontre samedi avec le membre du secrétariat national du Front Polisario, le président du Conseil national sahraoui, Khatri Addouh, à La Havane, le président du Parlement cubain, Esteban Lazo Hernandez, a exprimé «l’admiration du peuple cubain à la lutte et à la résistance du peuple sahraoui» et affirmé les positions fermes de Cuba à l’égard de la question sahraouie.

L’installation de la commission parlementaire cubaine d’amitié avec l’Etat sahraoui en cette conjoncture se veut une confirmation de ses positions, a-t-il ajouté. Pour sa part, Khatri Addouh a réaffirmé les relations historiques unissant les peuples sahraoui et cubain et salué le soutien de Cuba dans les domaines sociaux, notamment la santé et l’enseignement.

Ont pris part à la réunion, du côté cubain, la vice-présidente de l’Assemblée nationale, Ana Maria Machado, et la secrétaire du Parlement, Miriam Zamora, la chargée des relations extérieures au Parlement, Yolanda Ferreira, et le président de la commission parlementaire cubaine d’amitié avec le peuple sahraoui, ainsi que des représentants du ministère des Affaires étrangères et du Parti communiste cubain.

Le président du Conseil national sahraoui était accompagné par la ministre de la Culture, Khadija Hamdi, l’ambassadeur du Sahara occidental à Cuba, Ma El Aïnin, le conseiller à l’ambassade, Mohamed Ali Salem, et Abderrahmane Mohamed Sidi Amine, de la Ligue des étudiants sahraouis à Cuba.

Le vice-ministre cubain des Affaires étrangères, Marcelino Medina Gonzalez, avait effectué en mai dernier une visite à la République arabe sahraouie démocratique (RASD) au cours de laquelle il a examiné, avec les responsables sahraouis, les moyens de renforcer les relations bilatérales et les perspectives de promotion de la coopération.

A rappeler qu’après 37 ans de rupture, le Maroc a normalisé, au mois d’avril dernier, ses relations avec Cuba au terme d’un voyage de Mohammed VI à La Havane. Cette normalisation avait fait craindre à certains observateurs un possible lâchage par Cuba du Front Polisario. L’initiative du Parlement cubain prouve donc le contraire, au grand dam de Rabat.               
 

Categorie(s): monde

Auteur(s): A. Z. et agences

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..