«Il n’y pas de volonté politique pour organiser le marché»

Elwatan; le Mercredi 22 Novembre 2017
1


Pour cette organisation, faisant partie d’un groupe de travail mis en place en 2015 pour l’éradication des cours de soutien, jugés par le ministère comme étant «nuisibles», plusieurs propositions ont été formulées mais sont restées sans suite. L’organisation présidée par M. Benzina propose la synergie des efforts avec d’autres départements, notamment le fisc pour soumettre cette activité à une réglementation comme toute autre activité commerciale. L’organisation propose également que les établissements scolaires récupèrent cette activité avec la contribution financière symbolique des parents d’élèves pour mettre fin au dysfonctionnement dans ce créneau.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Fatima Arab

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..