Journées hivernales de la lecture, Jijel se «livre»

Elwatan; le Mercredi 10 Janvier 2018
144484


Jijel a abrité les désormais journées hivernales de la lecture et  loisirs,  et ce, du 25 décembre 2017 au  4 janvier 2018. La première du genre depuis lors. C’est une belle et bonne initiative à saluer tout bas. Parce que c’est un acte civique, utile et foncièrement culturel. En prime, de proximité et sans complexe aucun.

Car il s’agit de promouvoir, encourager et imprimer  des réflexes spontanés de lecture chez le citoyen de demain, l’enfant, l’écolier, le collégien et le lycéen. Pour ce faire, ce Salon hivernal extra-scolaire, coïncidant avec les vacances, a été une affaire de tous. Une action menée collégialement   et  unitairement. Et chacun a apporté sa pierre pour la promotion du livre  et de la lecture. La wilaya, à travers  le wali, Bachir Far, ayant cautionné cet événement, la direction de la culture, la commune, la daïra et l’Assemblée populaire de wilaya de Jijel ont tenu à participer, et  surtout  à accompagner et encourager une telle initiative émanant de la bibliothèque municipale Omar Oussedik  de Jijel,  et  à  sa tête son directeur, Mahfoud Fitoussi.

Et ce, sous les auspices du ministère de la Culture. La Bibliothèque municipale Omar Oussedik a abrité une exposition de livres regroupant  les maisons d’édition de l’OPU, Dar Kortoba, Dar El Kobia, Dar El Hikma, Alpha Doc, Dar El Fikr, des ateliers de dessin, théâtre,  calligraphie,  mots croisés, pédagogiques, matières d’éveil , un récital de poésie, des aires ludiques, des après-midi  réservés  à  la magie et  au conte, des spectacles de clowns  et de marionnettes, des concours d’écriture — sur 800 concurrents,  102 enfants ont été primés lors de la clôture — ou  encore des communications sur la lecture publique. «Ces journées hivernales de la lecture ont reçu un formidable accueil.

Elles tombent à point nommé. Les enfants ont envahi tous les jours la bibliothèque. Il y a un tel engouement pour  les loisirs et la lecture…»,  soulignera le directeur  de la bibliothèque municipale Mahfoud Fitoussi. Ahmed Madi,  président du Syndicat national des éditeurs du livre (SNEL) et directeur de Dar El Hikma, qui a été  honoré  lors de cette animation culturelle,  soutiendra : «Il faut  saluer  de  telles  initiatives  consacrées  à  la promotion du livre lancée localement.

Et à travers toutes les wilayas  d’Algérie…» Les décideurs, les élus, la société civile  et le wali de Jijel ont pris conscience de l’acquis et de l’acquisition du livre. Le bien-être culturel et sa place prépondérante et vitale. Car le livre est une denrée vitale. Il faut en consommer. Et sans modération. Et le wali de Jijel, Bachir Far, a encore une fois réitéré et  assuré de mettre  tous les moyens  possibles et imaginables pour la réussite des expositions estivales du livre en plein air, urbaines et balnéaires, en 2018.
 

Categorie(s): culture

Auteur(s): K. Smaïl

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..