Journées théâtrales Boubekeur Makhoukh : Illilten accueille la 5e édition

Elwatan; le Mercredi 17 Aout 2016
1


Durant quatre jours, le quatrième art sera au rendez-vous au village natal du  monument du théâtre algérien,  Boubekeur Makhoukh, dans la commune d’Illilten, à soixante-dix kilomètres au sud-est de Tizi Ouzou. L’événement est organisé par l’association culturelle locale Tafat, en collaboration avec la direction de la culture de Tizi Ouzou.

Ouverte avant-hier, cette manifestation prendra fin vendredi. Le programme de ces journées devra satisfaire les amateurs de théâtre, qui découvriront à l’occasion les majestueux monts du Djurdjura, avec en prime le fameux Azrou N’thor, qui  domine la région à 1883  m d’altitude. Lundi dernier, il a fallu attendre jusqu’à seize heures pour que tous les invités trouvent leur chemin vers Tifilkout. Les nombreux villageois, affables et accueillants,  se sont mêlés à leurs hôtes pour assister au coup d’envoi de la cinquième édition de ces journées théâtrales Boubekeur Makhoukh, un enfant du village, né en novembre 1954 et décédé au mois de juin 1998.

Le public s’était massé, en grand nombre, dans la cour de l’école du village aménagée en théâtre de plein air, pour la circonstance. Parmi les figures publiques, nous avons relevé la présence de Nabila Goumeziane, directrice de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou, Farid Mehiout, directeur du théâtre régional Kateb Yacine, ainsi que de nombreux artistes, tels que Hamida et Madjid Aït El Hadj.

Parmi les spectacles présentés lundi, la pièce Massinissa, produite par le théâtre régional Kateb Yacine de Tizi Ouzou et Yennayi Jeddi de Macahou d’Iferhounene. Le comédien Kamal Abdat a également présenté des monologues durant la soirée. Hier, dans la matinée, des spectacles pour enfants et une projection sur la vie de Mohia ont été programmés, alors que dans la soirée, les organisateurs ont proposé les pièces de Wis tmenyam di smana d’Akbou et Thakhlwit de Oued Amizour, wilaya de Béjaïa. Plusieurs autres représentations, dont Ath yahccen, ou encore Mohand Ouchaban, sont attendues jusqu’à vendredi, qui verra la clôture de ces journées théâtrales avec un gala artistique. «Nous devons rendre hommage à tous les jeunes de Tifilkout, particulièrement ceux de l’association Tafat sans qui cette manifestation n’aurait pas eu lieu. Ils méritent considération et encouragements», dit un participant.
 

Categorie(s): tiziouzou

Auteur(s): Nacer Benzekri

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..