L’Aïd El Fitr sans eau dans plusieurs localités : Mécontentement et protestation de la population

Elwatan; le Lundi 20 Juillet 2015
96693


A Béni Douala, on a signalé que les robinets sont à sec. Dans la commune limitrophe d’Ath Zmenzer, l’eau se déverse sur la chaussée en plusieurs endroits en raison de l’éclatement de conduites d’AEP. Les interventions des agents de l’ADE pour effectuer les réparations sont inopérantes, car les fuites reviennent aussitôt réparées.

A Bouzeguène, si le rituel de la fête de l’Aïd avec ses prières, ses accolades, ses visites familiales, a été respecté, de nombreux villages à l’image d’Ihitoussène, de Bouzeguène-village, d’Aït Ferrach ou d’Aït Ikhlef, d’Ighil Tizi Boa ou Tabouda (Illoula Oumalou), souffrent le martyre alors qu’on n’est même pas à mi-chemin de l’été.

De nombreux citoyens de ces villages sont contraints de recourir aux jerricanes en cette occasion de fête sensée être une journée de repos. Une ménagère témoigne : «Nous sommes obligés de gérer minutieusement nos maigres stocks d’eau.

Recevoir de l’eau deux heures ou trois heures par jour, dans le meilleur des cas, tous les cinq jours, ne permet pas de tenir plus de 48 à 72 heures». La gestion de l’eau à Bouzeguène n’en finit pas de provoquer, depuis des années, la colère des villageois qui ne savent plus quoi faire.

Ni l’Algérienne des eaux (ADE) ni les responsables de l’administration locale (APC et daïra) n’arrivent à mettre un terme à la souffrance due aux pénuries d’eau dans les foyers. Dans la wilaya de Bouira la situation n’est guère meilleure.

Les habitants du village de Maamir dans la commune de Aïn Lahdjar ont exprimé leur mécontentement en organisant des protestations.  Ils ont tenu à la veille de l’Aïd un sit-in de protestation devant le siège de la wilaya pour «réclamer leur droit d’avoir une eau potable», ont scandé les manifestants.

Ce village de près de 500 habitants figure parmi les derniers qui ne sont pas encore raccordés au réseau d’AEP dans la wilaya. Les protestataires ne comprennent toujours pas pourquoi les autorités locales tardent à prendre leurs doléances alors que leur village a été déjà traversé par un réseau d’AEP. Comme à leur habitude, les autorités de la wilaya ont donné des promesses à la délégation des protestataires.

Categorie(s): actu kabylie

Auteur(s): Kamel K. et Ali C.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..