L’Algérie a voté «Maroc 2026»

Elwatan; le Jeudi 14 Juin 2018
1


Le 68e congrès de la FIFA, tenu hier à Moscou, a consacré le choix de United 2026. Ainsi, pour le 5e fois, la candidature marocaine est recalée. Les jeux étaient fait d’avance. Le président américain, Donald Trump, a, comme attendu, pesé de tout son poids dans la bataille.

Les menaces à peine voilées qu’il a proférées contre ceux qui ne voteraient pas pour United 2026 ont porté leurs fruits. C’est le moment pour le Maroc de faire le bilan de sa campagne, qui aurait péché dans la stratégie de conquête des voix. Le comité d’organisation de Maroc 2026 est pointé du doigt et ses principaux animateurs — Moulay Hafid Elalamy, Fouzi Lekjaa, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) et Hicham Al Amrani, qui a piloté l’opération — ne seraient pas exempts de tout reproche.

La candidature marocaine n’est pas passée parce que celle d’United 2026 était plus consistante, mieux étoffée. Ou est-ce que tout simplement elle ne pouvait pas rivaliser avec la candidature nord-américaine qui répondait le mieux aux enjeux économiques d’une Coupe du monde à 8 équipes ? Les infrastructures du Maroc souffrent de la comparaison avec celles des trois pays regroupés au sein d’United 2026.

Où et dans quel domaine le Maroc a perdu la bataille ? Sans nul doute dans la stratégie mise en place par les trois hommes cités plus haut qui, au lieu d’aller à la pêche aux voix, ont laissé leur énergie dans les attaques contre la FIFA et son président, Gianni Infantino. Des observateurs s’interrogent sur l’utilité des ambassadeurs et des anciens joueurs africains et européens choisis par le comité d’organisation pour faire du lobbying en faveur du Maroc. Les voix à récolter étaient celles des votants, c’est-à-dire des représentants d’associations. Les hommes choisis par le Maroc comme ambassadeurs de sa candidature n’ont rien pu faire face à la déferlante américaine conduite par Donald Trump en personne.

La défaite du Maroc, c’est aussi l’échec du président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, qui n’a pas pu imposer une discipline de vote aux membres de la Confédération. Plusieurs Fédérations africaines (8) ont voté United 2026. 36 fédérations sur 54, moins le Ghana suspendu, ont voté pour le Maroc. La Fédération algérienne a donné sa voix au Maroc, comme l’indique le tableau des votants.

Face aux exigences de plus en plus élevées imposées par la FIFA, le continent africain ne pourra plus jamais prétendre à l’organisation d’une Coupe du monde. Cette manifestation est réservée aux nantis.
 

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Yazid Ouahib

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..