L’Eepad revient avec des produits innovants : Après 27 mois d’absence

Elwatan; le Dimanche 22 Janvier 2012
64246


Nouar Harzallah, président-directeur général de l’Eepad, a animé, hier à Alger, une conférence de presse pour annoncer le lancement de plusieurs produits après 27 mois d’absence. Cette éclipse forcée a été la conséquence d’un «litige commercial» avec Algérie Télécom. Une décision de justice définitive, le 26 décembre dernier, a arrêté à 2,2 milliards de dinars la dette commerciale de l’opérateur ADSL vis-à-vis d’Algérie Télécom, loin des 3,8 milliards de dinars exigés initialement. Le dossier est aujourd’hui au niveau du ministère des Postes & TIC pour trouver une solution définitive. M. Harzallah avoue que son entreprise a traversé «une zone de turbulences mais que cette période a été mise à profit pour une réorganisation interne et pour étudier l’éventualité de lancer des produits innovants».

Une manière d’affirmer que l’Eepad n’est pas définitivement déconnectée du marché des TIC et se relance avec la même stratégie : «Le développement du contenu en Algérie et la marche vers le foyer numérique.» Ainsi, l’Eepad lance sa nouvelle AssilaBox II, compatible avec tous les fournisseurs de haut débit aussi bien en Algérie qu’à l’étranger (elle fonctionne avec n’importe quel opérateur). En outre, elle est compatible avec le MSAN dans sa nouvelle génération déployée dans plusieurs régions par Algérie Télécom. Ce produit, conçu par une équipe d’ingénieurs et assemblé par Zala Computers à Annaba, offre plusieurs fonctionnalités et interfaces telles que la vidéo à la demande, le cinéma, la visualisation des chaînes TV (live TV avec 60 chaînes) dont Islamiette et surtout l’enseignement à distance dans le cadre du programme Tarbiatic destiné notamment aux candidats au bac et au BEF. Ce produit est exportable puisque la Tunisie semble s’y intéresser de près (surtout avec la 3G et la 3G+).  

En outre, l’Eepad compte lancer un autre produit dans les prochains jours : Assila Mobility, la box sous forme de tablette graphique en haute définition HDMI. «Cet appareil présente à la fois les fonctionnalités du laptop et celles d’un support de diffusion de chaînes sur le réseau internet avec une autonomie de 8 heures, accès wifi, tactile et sous Androïd. Une nouveauté : une carte sim  3G est prévue. On anticipe le lancement de la 3G en Algérie pour encourager le contenu national ; sans cela, on ne pourra que consommer des informations venues de l’extérieur ;il est connecté au téléviseur et le contrôle de ses programmes se fait avec une simple télécommande», affirme M. Harzallah.

Troisième révélation : lancement du portail vidéo «Notre Algérie» avec commentaire et système de vote pour «montrer les réalisations secteur par secteur en Algérie». Avec ces nouveautés, l’Eepad veut surmonter l’épreuve qu’il a traversée et dépasse le simple accès en développant des solutions à haute valeur ajoutée. Au-delà de l’épineux dossier de l’Eepad, une question reste posée : quel avenir pour les ISP en Algérie ? Dans le cadre du partenariat, Algérie Télécom, qui est qualifié de «l’opérateur des opérateurs» doit mettre à leur disposition des infrastructures fiables et sûres pour un échange mutuellement bénéfique. Est-ce vraiment le cas ?   
 

Categorie(s): epoque

Auteur(s): Kamel Benelkadi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..