L’investissement dans le cerveau humain : Les surdoués, richesse inépuisable !

Elwatan; le Lundi 17 Juillet 2017
1


Le docteur Naïma Benyakoub, spécialiste en psychologie clinique à l’université Alger 2, présidente de l’Association algérienne pour les surdoués et les talentueux et directrice du laboratoire de Santé psychologique éducation douance et créativité (SPED) à l’université de Blida 2, a révélé au quotidien El Watan que les enfants surdoués en Algérie ont besoin aujourd’hui et de manière urgente d’un encadrement et d’une prise en charge spécifiques, qui permettent, aux parents particulièrement, de comprendre cette population très sensible, ayant de hautes capacités mentales.

Cette population a besoin également qu’on lui fournisse tous les moyens et les conditions qui lui permettent d’exprimer ses capacités rares, et ce, par son identification, sa prise en charge, son développement et sa promotion au plus haut niveau. Il faut aussi savoir investir en elle dans tous les domaines. Les statistiques mondiales estiment que dans chaque population il y a 2 à 5% d’enfants surdoués (ou intellectuellement précoces).

Ceci nous donne sur les 40 millions d’Algériens, 1 à 2 millions de surdoués à détecter et à prendre en charge. Dr Benyakoub affirme que les enfants surdoués manquent de prise en charge, qui saura investir dans leurs potentiels, ce qui cause à l’Algérie une perte considérable d’une richesse humaine spécifique qu’on ne peut remplacer.

Le deuxième congrès scientifique international organisé par l’Association algérienne des surdoués et des talentueux, en collaboration avec le laboratoire SPED et la fondation mondiale pour le développement de la douance en Malaisie, sous le haut patronage de Monsieur le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et Monsieur le ministre de la Jeunesse et des Sports, au mois de mars dernier, qui a choisi comme slogan : «Appel pour l’investissement dans les cerveaux pour servir l’humanité», avait pour but de contribuer à former des formateurs dans le domaine de la douance et de la créativité et à fournir les outils de l’identification des surdoués, et à soutenir la communication arabe et mondiale et l’échange des expériences dans le domaine de la prise en charge des surdoués, en plus de la préparation pour le projet de réalisation d’un dictionnaire de la terminologie en sciences de la douance et de la créativité.

Une élite de savants et de spécialistes avait participé au congrès par leur enrichissement scientifique dans le domaine des surdoués. Leurs conférences avaient traité d’une manière générale des moyens et  outils d’identification des surdoués, des problèmes psychologiques et sociaux dont souffrent les surdoués et les talentueux et des normes de la qualité dans les programmes de prise en charge des surdoués.

Les experts avaient formé des candidats qui sont venus des quatre coins du pays à travers des ateliers de formation inhérents aux moyens d’identification, à savoir des tests d’identification des surdoués, les normes de la qualité dans les établissements de l’enseignement général et supérieur, et les programmes mondiaux pour le développement de la pensée créative.

 

Categorie(s): actualité actualités

Auteur(s): S. H.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..