La protection civile en alerte : Mise en place d’un nouveau poste au parc de Ben Aknoun

Elwatan; le Jeudi 11 Aout 2016
127680


Avec la forte densité de la flore à l’intérieur du parc, le directeur de la Protection civile de la wilaya d’Alger a décidé de mettre en place un dispositif de la Protection civile. Ainsi, une unité spéciale équipée de camions-citernes ainsi que de véhicules légers est sur place jusqu’à la fin des fortes chaleurs de l’été.  M. Ould Mohamed, directeur de la Protection civile à la wilaya d’Alger, nous informe durant la rencontre qui a eu lieu à l’intérieur du parc en présence du colonel Achour ainsi que du capitaine Saidj que «suite à l’incendie du 8 juillet, qui a mobilisé plusieurs unités, dont 15 mobiles venues renforcer les secours». Notre interlocuteur ajoute  : «Si ces derniers n’étaient pas intervenus dans des délais rapides, les dégâts auraient été plus importants.»

Le dispositif a également pour tâche de renforcer le travail et souder les équipes de la Protection civile avec les forestiers qui s’occupent de préserver la dizaine d’hectares, même si toutefois, les milliers de visiteurs qui affluent n’ont aucune considération pour la verdure qui les entoure.

Le directeur de la Protection civile explique également le rôle qui sera joué par ces unités mobiles à l’intérieur du parc : «Elles sont là pour assurer la première intervention avant que d’autres unités plus équipées n’arrivent pour les renforcer. Il reste encore à mettre en place un schéma détaillé du parc avec ses nombreux sentiers pour déterminer avec exactitude les chemins à emprunter et les points d’eau, élément important pour le sapeur-pompier. A ce moment-là, ces équipes effectueront des rondes de reconnaissance sur le terrain.»

Durant la rencontre qui a eu lieu à l’intérieur du parc, le colonel Achour a fait une déclaration sur le bilan des activités de la Protection civile pour la saison estivale 2016. Selon lui, le plaisancier prend des risques en allant nager dans des plages interdites à la baignade ou dans des points d’eau tels que les barrages. Il faut savoir que ces endroits représentent un réel danger pour les baigneurs, car leur fond est constitué d’une épaisse couche de vase qui prend en tenaille le baigneur qui s’y aventure. Ainsi, le colonel Achour a donné des conseils pour se prévenir des dangers.

«Si les plages sont interdites à la baignade, c’est en raison d’une multitude de facteurs qui peuvent présenter un danger pour le baigneur, comme la difficulté d’accéder, la présence éventuel d’égouts», affirme-t-il. Ce dernier demande  également aux parents de surveiller leurs enfants quant aux dangers liés à la noyade et autres.
 

Categorie(s): alger

Auteur(s): Rachid Larbi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..