Les événements marquants de l’année : Un bilan en deçà des attentes

Elwatan; le Lundi 30 Decembre 2013
1


Au cours de cette période considérée comme le dernier tournant du programme quinquennal 2010-2014, la place a été accordée aux grandes annonces  dans tous les secteurs. L’approche de l’élection présidentielle de 2014 explique cette fièvre.
Cependant, l’application de ces mesures ayant touché aussi bien l’habitat, le commerce, l’énergie, les travaux publics se fait de manière très lente faute d’un suivi rigoureux. C’est aussi en raison de la persistance des lenteurs bureaucratiques que les résultats tardent à venir. Le cap est donc mis aujourd’hui sur la réforme du service public pour dépasser cette période de léthargie et assurer le décollage. Retour donc sur les principaux dossiers qui ont marqué 2013.


Tripartite du 10 octobre 2013 : Des engagements en attente de concrétisation


La tripartite du 10 octobre dernier, qui a vu pour la première  fois dans l’histoire de ces rencontres la participation des syndicats autonomes, figure parmi les événements phares qui ont marqué l’Algérie cette année sur le plan économique. Cette réunion tenue au lendemain d’une rentrée sociale riche en annonces, en promesses et en attentes s’est exclusivement penchée  sur les questions liées à la relance de la production nationale. Tout au long de l’année qui s’achève, ce dossier a  pris  le dessus sur bien d’autres affaires sans pour autant connaître des changements sur le terrain.  Et pour cause, à quelques mois de la fin du quinquennat 2010-2014, la machine productive tarde à être huilée. Ce ne sont pourtant pas les enveloppes financières destinées à redresser le secteur public et à appuyer l’entreprise privée qui ont manqué au cours de 2013, comme ce fut d’ailleurs le cas pour les précédentes années. Avant la tripartite du 10 octobre, il  y a eu en mai 2011 sur instruction du chef de l’Etat une rencontre similaire qui s’était soldée par  une multitude de mesures, 200 au total, lesquelles n’ont pas eu d’effet sur le terrain vu qu’elles n’ont pas été exécutées.
Ce qui fait que les mêmes dossiers sont revenus en débat cette année, à savoir les moyens portant sur l’encouragement de l’investissement, la création des richesses et de l’emploi.

Mais aussi les facilitations aux opérateurs économiques. Encore une fois, ce rendez-vous s’est terminé sur un goût d’inachevé puisque la tradition s’est perpétuée avec l’installation des groupes de travail, lesquels ont déjà montré leur échec dans le passé. L’on s’attend à ce que ces groupes remettent leurs rapports au début de l’année prochaine, notamment sur les moyens de relancer la production et sur le crédit à la consommation. Connaissant la lenteur dans la mise en œuvre des recommandations, les avis restent sceptiques sur la suite à donner à cette tripartite qui sera suivie par une autre dédiée aux questions d’ordre social. Certes, le patronat a réussi à se faire entendre et a même affiché son satisfecit quant aux réponses du gouvernement qui s’est montré pour sa part attentif à tous les dossiers posés sur la table des discussions. Cependant, le concret se fait toujours attendre, que ce soit pour la réorganisation de l’économie ou la mise à niveau des entreprises. Et ce, au détriment de la production nationale, objet d’une forte concurrence que ce soit par le biais des canaux officiels de l’importation ou par les circuits informels. Des circuits contre lesquels le gouvernement a lancé  une rude bataille cette année sans aboutir aux objectifs tracés. L’opération d’éradication des marchés informels se poursuit toujours. C’est là aussi l’un des dossiers chauds qui ont été au centre des débats cette année. Lancée officiellement en août 2012, l’éradication du commerce informel est aujourd’hui à un taux 80%, selon les statistiques du ministère du commerce. Sur les 1368 marchés anarchiques recensés, 834 ont été éliminés au 30 novembre 2013. Du travail reste donc à faire en 2014 dans ce chapitre.
 

Categorie(s): economie

Auteur(s): Samira Imadalou

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..