Les internautes de Annaba en colère : La connexion internet mauvaise depuis une semaine

Elwatan; le Dimanche 7 Aout 2016
127401


Les internautes n’arrivent plus à se connecter aux réseaux sociaux et autres sites de recherche. «Même dans les cybercafés, la situation est pareille. Nous sommes en 2016 et l’Algérie n’arrive toujours pas à assurer à son peuple une connexion normale.

Quant on se déplace vers la Tunisie, un petit pays certes, mais grand dans tous les domaines, notamment les TICs», fulminent plusieurs jeunes rencontrés devant un cybercafé au centre-ville de Annaba. Incommodante à plus d’un titre, cette situation ne semble pas inquiéter outre mesure les responsables locaux et nationaux d’Algérie Télécom.

En effet, pas plus tard que mercredi dernier, le PDG d’Algérie Télécom, Tayeb Kebbal, était à Annaba pour se concerter avec les cadres et travailleurs en vue de la refonte de l’organisation de l’entreprise. Il savait certainement que la connexion internet à Annaba est mauvaise, mais il n’a rien fait pour remédier à cette situation, hormis de réunir tous les cadres commerciaux, techniques de la région Est et les partenaires sociaux de l’entreprise. «Je vous ai réunis pour vous écouter et aussi pour vous présenter ma vision d’Algérie Télécom à moyen et long termes», lit-on dans le communiqué de l’entreprise.

Comble de l’ironie, il a insisté, avec une langue de bois assourdissante, lors de son intervention sur «le défi relatif à l’augmentation du taux de pénétration de la téléphonie et d’internet et celui relatif à l’amélioration de la qualité de service», promettant que «d’ici à 2019, l’entreprise devra être capable de raccorder à internet tous les foyers du pays qui en font la demande».

Aussi, M. Kebbal, ajoute la même source, a présenté les objectifs et les grandes lignes du projet de refonte de l’organisation et du fonctionnement de l’entreprise. «Il s’agit de doter Algérie Télécom de procédures claires et simplifiées et d’une organisation agile lui permettant de s’adapter efficacement à son environnement tout en mettant le client au centre de ses préoccupations», a-t-il conclu. Entre-temps, ce même client n’arrive plus à trouver une oreille attentive chez Algérie Télécom pour lui exprimer son désarroi face à un service qui n’en est pas un.

Categorie(s): annaba

Auteur(s): Gaidi Mohamed Faouzi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..