Marché pétrolier : L’OPEP évoque des incertitudes sur l’offre

Elwatan; le Mardi 15 Mai 2018
147477


Ainsi, tout en révisant légèrement à la hausse ses prévisions sur l’offre des autres producteurs mondiaux de pétrole pour cette année, notamment celle des Etats-Unis, l’OPEP juge toutefois «évident que des incertitudes demeurent concernant le rythme de croissance de l'offre non-OPEP pour le restant de l'année». Entre autres aléas devant donc peser sur l’offre, l’Organisation cite notamment les contraintes logistiques affectant les producteurs de pétrole de schiste aux Etats-Unis, l’impact de nouvelles sanctions contre la Russie, les droits de douane sur l'aluminium chinois, ainsi que le retrait américain de l'accord sur le nucléaire iranien.

Malgré ces multiples incertitudes, l’OPEP indique néanmoins, à travers son rapport, avoir relevé de 0,01 million de barils par jour (mbj) son estimation de la production non-OPEP en 2018, celle-ci devant ainsi atteindre 59,62 mbj, soit une croissance de 1,72 mbj sur un an. Avec plus de 1,53 mbj, les Etats-Unis seront de loin les principaux contributeurs à cette croissance annuelle, devant le Canada (+0,28 mbj), grâce au pétrole de schiste. Concernant sa propre production de brut, l'OPEP relève également qu'elle a modestement progressé de 12 000 barils par jour sur un mois à 31,93 mbj en avril, selon des sources secondaires.

L'Arabie Saoudite, l'Algérie et l'Iran ont en effet pompé plus le mois dernier, tandis que la production reculait dans d'autres pays, notamment au Venezuela, touché par une grave crise politique. «En dépit des importantes incertitudes concernant des fondamentaux clefs du marché, l'OPEP se tient comme toujours prête à soutenir la stabilité du marché pétrolier, aux côtés des producteurs non-OPEP» signataires de l'accord de limitation de production, en vigueur jusqu’à fin 2018, souligne en définitive l’organisation. Celle-ci, faut-il encore le souligner, a également revu à la hausse de 25 000 barils par jour son estimation de la croissance de la demande pétrolière mondiale pour cette année, la portant ainsi à 98,85 mbj, soit une croissance annuelle de 1,65 mbj. Une révision qui fait notamment suite à des performances économiques solides dans les pays développés de l'OCDE au premier trimestre de l’année en cours.

A noter enfin qu’après la publication du rapport mensuel de l'OPEP, les prix du pétrole repartaient hier à la hausse, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet gagnant 60 cents pour s’établir à 77,72 dollars, tandis que le «light sweet crude» (WTI) pour le contrat de juin prenait 31 cents à 71,01 dollars le baril.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Akli Rezouali

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..