Nouvelles d’Oran

Elwatan; le Mercredi 10 Aout 2016
1


Des familles ferment la route à Mers El Kebir

Hier matin, une cinquantaine de familles du hameau Bastien, situé sur les hauteurs de haï Ouarsenis, à Mers El Kebir, ont bloqué la route pour revendiquer leur relogement immédiat. Accompagnées de leurs enfants, ces familles, essentiellement des femmes, avaient investi les lieux au niveau de la station-service de haï Ouarsenis, obstruant le passage aux centaines d’automobilistes se rendant à Oran. Interrogés, ces derniers ont pointé du doigt les conditions précaires dans lesquelles ils vivent dans le hameau, tout en dénonçant les promesses non tenues des responsables quant à leur relogement dans des habitations décentes. Ces mêmes familles avaient, l’année dernière, bloqué la route sur les mêmes lieux. Une délégation avait été reçue par le wali d’Oran. «Or, disent-elles, les promesses sont restées lettre morte.» Hier, le chef de la daïra de Aïn El Turck, accompagné des forces de sécurité, s’est rendu sur les lieux. Ce dernier a promis de réétudier les dossiers de demande de logement de ces familles. Après de longues discussions, les familles ont libéré la voie à la circulation routière, restée bloquée de 8 h à 11h.   K. B.

Encore deux morts par noyade

Deux autres noyés ont été enregistrés par les services de la Protection civile durant les dernières 24 heures. Selon ces derniers, le premier corps a été repêché lundi vers midi à Mers El Hadjadj. La victime, âgée de 21 ans, est originaire de Saida. Sa dépouille a été déposée à la morgue de l’hôpital d’El Mahgoun. Hier matin, peu avant 7h, le corps sans vie d’un homme de 32 ans originaire d’El Oued a été repêché dans une zone rocheuse interdite à la baignade au niveau du lieu-dit Fontaine des gazelles, à Arzew. Une enquête a été ouverte.    Z. S.

Près de 150 cas de fraude débusqués par la SDO

Selon la cellule de communication de la société de Distribution de gaz et d’électricité d’Oran (SDO), qui couvre les communes d’Oran et de Bir El Djir, «les brigades de lutte contre la fraude ont détecté 147 cas durant les deux derniers mois». Il s’agit des abonnés fraudeurs et en particulier des gros consommateurs, comme les hôtels, les cafétérias et autres ateliers. Ces derniers s’alimentent au noir pour ne pas payer ce qu’ils consomment comme électricité. Le manque à gagner durant cette période est estimé à plus d’un milliard de centimes. Ces pratiques sont aussi à l’origine des coupures de courant. N. H.

Le Groupe Djurdjura ce soir au théâtre de verdure

Le célèbre groupe de chanteuses kabyles Djurdjura se produira ce soir à Oran, plus précisément au théâtre de Verdure Choukroun Hasni. Fondé en 1970, le groupe Djurdjura a produit plusieurs albums, dont les plus célèbres sont Printemps, en 1979, Asniem, 1980, et Yemma, en 1983. Il est considéré comme l’un des pionniers du genre musical berbéro-celtique. Invité dans cette tournée musicale au titre de la saison estivale 2016 par l’ONCI, le groupe est attendu le 11 août à Alger pour un spectacle au théâtre de plein air de Sidi Fredj, avant de s’envoler pour le Maroc, où il est invité à participer à la 12e édition du Festival méditerranéen de la culture amazigh, prévu à Tanger du 11 au 14 août.      T. K.

Categorie(s): oran

Auteur(s): elwatan

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..