On vous le dit

Elwatan; le Samedi 19 Mars 2011
1


-Trois heures pour un contrôle en cardiologie

Il a été maintes fois signalé la lourdeur du service urgence en cardiologie au niveau de l’hôpital Nefissa Hamoud (ex-Parnet). Service très demandé certes,  mais il n’en demeure pas moins qu’une meilleure organisation soulagerait beaucoup de patients, comme ce fut le cas pour cet hypertendu qui, une fois l’urgence confirmée, a été prié de patienter pour le contrôle. Trois heures plus tard, le malade était toujours en attente. Le fait méritait d’être relevé car, ces derniers temps, des responsables de service ne cessent, à travers des émissions radiophoniques, de sensibiliser les cardiopathes à se présenter en urgence dès les premiers symptômes de risques. L’intention de prévention est louable, mais elle se trouve confrontée à la dure réalité du terrain.

-Un Algérien à l’Académie mondiale de neurochirurgie

Le professeur Abdennebi Benaïssa, chef de service de neurochirurgie à l’établissement hospitalier spécialisé Salim Zmirli, a été  honoré, jeudi, à Alger, par le Haut conseil islamique (HCI), à la suite de son élection comme membre de l’Académie mondiale de neurochirurgie. Le professeur Abdennebi, pur produit de l’université algérienne, a été élu en décembre 2010, en Indonésie, comme membre de l’Académie mondiale de neurochirurgie. Né en juin 1950 à Blida, il a fait ses études secondaires à Alger, obtenant son baccalauréat en 1968, pour suivre ensuite des études en médecine jusqu’en 1975. Il est devenu spécialiste en neurochirurgie en 1979. Dans le cadre de sa spécialité, il a passé deux ans à l’étranger (1984-1985)  à l’hôpital neurologique de Lyon (France) et à Zurich (Suisse). Rentré à Alger en 1985, il est devenu professeur agrégé, puis chef de  service à l’hôpital Salim Zmirli en 1989. Il est aussi l’un des précurseurs dans le traitement de la maladie de Parkinson en Algérie.

-Tentative d’exportation de 14 000 euros étouffée

Après l’opération qui a permis de saisir 10 000 euros, le mercredi 9 février dernier, les douaniers en faction au niveau de l’aéroport
8 Mai 1945 de Sétif persistent et signent. Ainsi,  il a été saisi, mercredi, lors d’une une autre tentative d’exportation frauduleuse, la somme de 14 000 euros  (l’équivalent de 19 millions de dinars). Intrigués par l’agitation d’un passager devant prendre l’avion en direction de Mulhouse, les douaniers décident d’une fouille corporelle et découvrent le pot aux roses.
En plus de la saisie des 14 000 euros, le voyageur, poursuivi pour infraction à la loi de change, est contraint à payer une amende de 3 millions de dinars. Il faut signaler que durant les trois premiers mois de l’année en cours, plus de 30 000 euros ont été saisis par les douaniers, flairant une nouvelle fois le bon coup.

-Un guide national pour le consommateur

La publication du n°1 du premier guide national du consommateur est prévue pour le  1er avril prochain, a annoncé le directeur de la qualité et de la consommation au ministère du Commerce.
Ce guide, qui veut répondre aux aspirations des consommateurs, fournira, lors de ses différentes publications, des informations utiles sur les nouvelles transactions commerciales, normales ou électroniques, en Algérie.

Categorie(s): epoque

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..