Près de 630 migrants attendus aujourd’hui à Valence : L’Aquarius, l’arbre qui cache la forêt

Elwatan; le Dimanche 17 Juin 2018
1


Espagne
De notre correspondant

Le bateau s’est retrouvé sans destination, après le refus de l’Italie et de Malte, le 10 juin, d’accueillir l’Aquarius, un navire humanitaire avec 629 migrants à son bord, ce qui a plongé l’Europe dans une nouvelle crise politique sur la question migratoire, avant que l’Espagne ne propose de l’accueillir dans le port de Valence.

«Il est de notre obligation d’aider à éviter une catastrophe humanitaire et d’offrir un port sûr à ces personnes», déclarait le tout nouveau chef de gouvernement espagnol Pedro Sanchez. La ministre espagnole de la Justice, Dolores Delgado, a réaffirmé mardi que la décision du nouveau gouvernement socialiste espagnol était une «question d’humanité» et évoqué la possibilité d’une «responsabilité pénale internationale» des Etats refusant d’accueillir les migrants.

Malgré le refus du nouveau ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, également patron de la Ligue (extrême droite), il n´a pas pu empêcher l’arrivée en Sicile du navire Diciotto appartenant aux gardes-côtes italiens et transportant 937 migrants. «Sur ces trois navires voyagent des migrants de 26 pays différents, notamment des Algériens, Marocains, Sénégalais, Subsahariens, d’autres venant du Bangladesh, de l’Afghanistan et du Pakistan, entre autres.

On compte parmi eux 100 mineurs isolés. 61 entre 15 et 17 ans, 28 entre 13 et 15 ans, 4 en bas âge de 5 à 13 ans, 80 femmes dont 9 femmes enceintes et 450 hommes», a déclaré, lors de la conférence de presse tenue hier au pavillon Veles e  Vents, situé au port de Valence, le sous-directeur général des urgences de la généralité de Valence, Jorge Suárez.

«Le gouvernement local, en collaboration avec le gouvernement central, différents organismes et mouvements associatifs ont soigneusement préparé l´arrivée des 630 migrants.» Un dispositif de plus de 2320 personnes, entre policiers, la guarde civile, médecins, traducteurs, psychologues, est mobilisé pour cet événement exceptionnel. «Le réseau hospitalier, les foyers, les logements où ils seront accueillis sont prêts», a-t-il ajouté.

L’Aquarius, «ambulance des mers», affrétée par l’ONG SOS Méditerranée, a secouru en deux ans près de 30 000 migrants au large de la Libye. Une fois que les 629 rescapés à bord seront arrivés en Espagne, l’Aquarius compte poursuivre ses sauvetages au nom du droit maritime international et du devoir d’assistance à personne en détresse.

Après une semaine rythmée par les polémiques politiques entre pays européens au sujet de l’Aquarius, l’Espagne a annoncé qu’elle acceptait l’offre de la France d’accueillir des migrants, après l’examen de leur situation en Espagne. «Le gouvernement français collaborera avec le gouvernement espagnol dans l’accueil des migrants de l’Aquarius», a annoncé la vice-présidente du gouvernement espagnol, Carmen Calvo, dans un communiqué.

Dans un télégramme envoyé par le nouveau chef du gouvernement espagnol, le socialiste Pedro Sanchez a remercié le président Macron pour sa coopération sur cette question et considère que c’est dans ce cadre de coopération que l’Europe doit répondre à la question migratoire. Par ailleurs, entre vendredi et samedi, plus de 900 immigrés venus dans des barques ont pu atteindre les côtes espagnoles. Malheureusement, quatre d’entre eux ont péri en mer Méditerranée.
 

Categorie(s): monde

Auteur(s): Ali Aït Mouhoub

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..