Prix littéraire Méditerranée, 35 ans au service de la création littéraire méditerranéenne

Elwatan; le Mercredi 11 Octobre 2017
1


Fondé en 1985 à Perpignan par le centre méditerranéen de littérature (créé en 1982), présidé par André Bonet, le prix Méditerranée est aujourd’hui un prix majeur, très convoité, dans le paysage littéraire méditerranéen.
La 32e cérémonie du prix s’est déroulée le 7 octobre 2017 à Perpignan, en présence de très nombreuses personnalités du monde politique français, d’ambassadeurs, d’écrivains et éditeurs, et d’un très large public de lecteurs fidèles et passionnés.
Le jury a jeté son dévolu sur le romancier suisse, d’origine turque, Metin Arditi, qui a reçu le prix Méditerranée 2017 pour L’enfant qui mesurait le monde (Grasset).

La poétesse et romancière grecque, Ersi Sotiropoulos, a reçu le prix Méditerranée étranger 2017 pour Ce qui reste de la nuit (Stock).
Henri Droguet a été primé dans la catégorie Poésie pour Désordre du jour (Gallimard). En plus de ses romans et poésies, il collabore à diverses revues.

Plébiscitée par les lycéens de la région Occitanie, Marie Urdiales a été distinguée pour son roman L’enfant des naufragés (Oskar).
A l’origine de cette magnifique aventure littéraire, un homme, André Bonet, amoureux des livres, des mots et de leurs auteurs, généreux pour vouloir les partager avec le plus grand nombre… épris enfin de l’espace méditerranéen, tant sur le plan de l’histoire que de la diversité culturelle, qui ont construit son identité.

Depuis trois décennies, le Centre méditerranéen de littérature, avec l’appui de partenaires institutionnels et privés, a fait rayonner la littérature et l’envie de lire, a couronné des écrivains de renom, des auteurs engagés ou en devenir. Le talent et la notoriété des différents lauréats des prix Méditerranée ont favorisé son rayonnement. «Il s’inscrit désormais dans une dimension internationale grâce à sa participation aux Rencontres littéraires d’Alexandrie ‘‘Ecrire la Méditerranée’’, à sa participation au Salon du livre de Beyrouth et à de nouveaux partenariats comme celui établi avec le Musée des civilisations Europe Méditerranée de Marseille (Mucem), la fondation Anna Lindh…», indique André Bonet.

Tahar Djaout, Tahar Ben Jelloun, Umberto Eco, Jean Daniel, entre autres… figurent dans la longue liste des lauréats.
Depuis 2005 le CML a lancé un Festival «Lire en Méditerranée» qui a lieu chaque année à l’automne à Perpignan.
 

Categorie(s): culture

Auteur(s): Chahredine Berriah

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..