Relizane : Les supporters annulent le match du RCR face au NAHD

Elwatan; le Lundi 22 Aout 2016
128518


La non-qualification des nouvelles recrues du RCR par la ligue professionnelle pour non-régularisation financière de certains joueurs ayant porté les couleurs du club la dernière saison, a soulevé le courroux des inconditionnels qui se sont déplacés, ce samedi, en masse au stade Zougari Tahar pour finalement empêcher le déroulement de la partie qui devait mettre aux prises le RCR et le NAHD.

Tous les doigts étaient pointés sur la direction du club et, en premier lieu, le président Hakim Bouhenni qui, selon eux, s’est joué des affaires du RCR. «Les lois sont claires et la LFP n’a fait qu’appliquer ces lois», a lancé un averti en tirant à boulets rouges sur le staff administratif en ajoutant qu’ils devaient régulariser cette situation avant les délais «ou du moins trouver un terrain d’entente avec les joueurs». Cette crise, quoi qu’elle pénalise directement le RCR, met à nu la dépravation du football national et sa gestion archaïque d’où la stérilité de ses championnats. Il est temps, selon certains connaisseurs, d’assainir notre football et le soustraire au marasme qui le ronge et l’enlise. «Professionnaliser un club ou un championnat, c’est d’abord professionnaliser l’esprit sportif chez le joueur, le dirigeant et le supporter même», a tonné Larbi, un jeune supporter, avant d’ajouter : «un club professionnel est une entreprise capable de trouver ses ressources financières et capable aussi d’assurer un investissement sûr et profitable». Cette déroute démontre encore une fois, selon les dires de certains, «l’amateurisme» qui gère les instances du football national.

«Comment alors qualifier l’attitude de ces dirigeants qui ont dépensé des dizaines de millions de centimes pour la préparation de joueurs qu’ils n’ont même pas qualifiés ?», s’est demandé encore une fois Larbi en ajoutant : «vont-ils régler cette situation ou non ? Si oui, pourquoi ont-ils alors tardé à le faire et épargner à notre équipe ce dérapage ?». Pour certains, le flou qui enveloppe jusque-là la gestion des championnats professionnels est pour quelque chose dans ce déraillement, même si, manifestement, le président Bouhenni en est le premier responsable. Verra-t-on d’autres épisodes de ce genre dans ce championnat ?   

Categorie(s): actu ouest

Auteur(s): Issac B

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..