Sidi Aïch : Le bionettoyage pour désinfecter les polycliniques

Elwatan; le Mardi 23 Decembre 2014
91547


Un bond qualitatif en matière d’hygiène intra hospitalière a été réalisé par les établissements de santé de la daïra de Sidi Aich. Cette avancée significative a été rendue possible grâce à l’intégration de la méthode du bio nettoyage dans le processus de désinfection des locaux dédiés aux activités de soins. «Notre expérience dans ce domaine remonte à l’année 2008. Elle a été pratiquée dans deux structures, à savoir la polyclinique de Timezrit et celle de Chemini. A présent, ce procédé de désinfection est généralisé à l’ensemble de nos sept polycliniques», souligne le directeur de l’établissement public de santé de proximité (EPSP) de Sidi Aich. «En parallèle à l’acquisition de ces équipements, ajoute-t-il, nous avons investi dans la formation de notre personnel de service, afin de l’initier à cette pratique».

Cet appareil novateur se décline sous forme d’un chariot utilisant la vapeur d’eau à une température de 97°C. «Ce procédé désinfecte les tables d’auscultation, les dispositifs médicaux, ainsi que tout l’environnement du patient. Il assure une triple action : bactéricide, fongicide et vermicide», déclare le premier responsable de l’EPSP. Présentée comme une technique révolutionnaire, le bio nettoyage est, nous informe-t-on, conforme aux standards internationaux en matière de lutte contre les infections nosocomiales, identifiées comme étant à l’origine de nombreux cas de morbidité et de mortalité.

A l’occasion d’une rencontre sur l’hygiène hospitalière, organisée au début du mois de décembre à Akfadou par l’EPSP de Sidi Aich, Pascal Queyrel, le directeur de la société française Sanivap qui fabrique et commercialise le chariot de bio nettoyage, a mis en évidence le principe fonctionnel, les avantages et les applications de ce dispositif, à travers un protocole de nettoyage. «En un seul passage, on assure la détergence et la désinfection des locaux. On allie efficacité et simplicité, sans avoir à recourir aux produits chimiques qui, en sus de leur toxicité avérée, laissent des résidus caustiques sur les surfaces nettoyées», dispose-t-il, tout en insistant sur les résultats obtenus en matière de lutte contre les infections croisées et manu portées.
 

Categorie(s): bejaia

Auteur(s): Amazigh. M.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..