Une année 2010 qui a altérné le bon et le moins bon : De grands défis attendent le sport algérien en 2011

Elwatan; le Jeudi 30 Decembre 2010
54772


Une année s’achève, une autre arrive. Des ambitions il y en a, et surtout beaucoup de défi à relever dans plusieurs disciplines. A commencer par le Championnat du monde de handball qui se déroulera en Suède du 13 au 30 janvier 2011. Le sept national, qualifié à la faveur de sa troisième place de la CAN, disputée début 2010 au Caire, tentera de faire honneur à son statut de grande nation de handball du continent. Avec une nouvelle génération, sous la conduite de Salah Bouchekriou, les Verts tenteront de passer le cap du premier tour, chose qui ne s’est plus produite depuis le Mondial d’Islande en 1995. Le football, sport par excellence ayant procuré beaucoup de joie durant l’année écoulée avec notamment le retour de l’EN sur la scène continentale et mondiale, est le plus attendu par les Algériens.

Les différentes sélections nationales sont appelées à relever le défi sur plusieurs fronts. L’équipe nationale A, ayant mal entamé les éliminatoires de la CAN 2012, devra impérativement gagner contre le Maroc, au mois de mars prochain pour espérer rebondir et se remettre en course. De par son statut de mondialiste, la bande à Abdelhak Benchikha n’a pas le droit de rater ce rendez-vous continental qui sera co-organisé par le Gabon et la Guinée équatoriale. Benchikha sera également à la tête de l’EN A’ (locaux) qui participera à la 2e édition du Championnat d’Afrique des nations, prévu du 4 au 25 février au Soudan. Cette sélection qui constitue l’anti-chambre de l’EN A devra honorer ses engagements et passer au moins le premier tour.

Le mois de février sera également purement football avec la participation de la sélection nationale militaire au Mondial brésilien. Il y aura aussi la sélection nationale olympique qui participera aux éliminatoires des Jeux olympiques de Londres 2012. Sous la houlette de l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi, les Verts ont laissé une bonne impression au dernier tournoi de l’UNAF des U23, remporté devant le pays organisateur, le Maroc.

Mais il est certain que le plus grand défi qui attend le football national et les responsables de la Fédération algérienne de football est sans doute le chantier du professionnalisme, lancé au début de cette saison. Un cahier des charges a été élaboré par la FAF auquel tous les clubs de Ligue 1 et 2 ont adhéré. Il sera complété et enrichi avec le temps afin de passer à une autre étape : l’autonomie partielle durant les cinq prochaines années. L’Etat doit toutefois investir dans les infrastructures notamment pour permettre à tous les clubs de partir sur un  pied d’égalité.

Enfin, la boxe, l’autre sport populaire, a focalisé les regards au début de ce mois à l’occasion de la CAN qui a été dominée par l’Algérie. Les pugilistes algériens, qui ont fait vibrer la salle Harcha pendant une semaine, ont remporté cinq médailles d’or. Ils méritent toute l’attention en prévision des prochains Jeux olympiques de Londres.  

Categorie(s): sports

Auteur(s): Slimane Mekhaldi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..