Université de Tizi Ouzou : Un bureau de liaison installé

Elwatan; le Mercredi 13 Juin 2018
1


Ces activités répondent au besoin «d’un rayonnement scientifique de l’institution universitaire et de son ouverture sur le monde extérieur, notamment le secteur économique», explique Malik Makhlouf, vice-recteur chargé des relations extérieures, de la coopération, de l’animation, de la communication et des manifestations scientifiques de cette université. Ce dernier expliquera que la mise en place du bureau de liaison université-entreprises répond à cette nécessité. Il convient aussi de signaler que les étudiants en fin d’études, porteurs de projets, expriment un besoin dans le domaine de l’entrepreneuriat.

Aussi, «un comité local mixte de pilotage et d’animation au niveau de l’UMMTO, en collaboration avec l’Ansej et la Direction de l’emploi de la wilaya de Tizi Ouzou, a été installé pour définir les programmes de la Maison de l’entrepreneuriat», ajoute encore M. Makhlouf. On rappelle que près d’une centaine d’étudiants en 2017, et plus de deux cents en 2018, ont bénéficié de ces formations.

A l’Ansej de la wilaya de Tizi Ouzou dirigée par Chafâa Hammour, on a rappelé dernièrement que les jeunes créateurs de micro-entreprises manquaient de maîtrise dans la gestion de leurs projets, d’où les échecs constatés. «Notre démarche est double ; nous allons à la rencontre des créateurs d’entreprises et d’emplois et nous ouvrons également nos portes pour l’entreprise pour faire bénéficier nos étudiants de l’expérience des managers», dit encore Malik Makhlouf, ajoutant qu’une «campagne de sensibilisation et d’information sur la création de l’entreprise a été organisée par l’UMMTO et l’ Ansej au niveau des différents campus de l’université. Plusieurs sessions de formation dénommées TRIE, qui veut dire «Trouvez l’idée de l’entreprise» suivant la méthodologie GERME du BIT (Bureau international du travail) ont été lancées depuis octobre 2017 au profit des étudiants en fin de cycle.

D’autre part, nous avons procédé à l’installation d’un Centre d’appui à la technologie et à l’innovation (CATI) dans l’objectif d’avoir une meilleure valorisation et de protection des résultats de la recherche scientifique issus de nos différents laboratoires».

Le CATI, rappelle-t-on, a été mis en place avec la collaboration de l’INAPI (Institut national de la propriété industrielle) et de l’Anvredet (Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et du développement technologique) qui offrent l’opportunité aux chercheurs d’accéder à une banque de données digitales sur la recherche et les innovations au niveau mondial, ainsi que des solutions et des mécanismes (cadres juridiques, financements, formation, veille technologique…) pour la valorisation industrielle des produits de la recherche universitaire. Dans la même démarche, l’université Mouloud Mammeri prépare des conventions avec des organismes nationaux et des groupes industriels afin de renforcer sa stratégie d’ouverture sur son environnement socio-économique et de développement des relations de coopération.
 

Categorie(s): etudiant

Auteur(s): Saïd Gada

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..