6e journée pharmaceutique nationale: La promotion de l’industrie pharmaceutique en question

Lesoir; le Samedi 20 Mai 2017
2

La sixième journée pharmaceutique nationale qui se
tient depuis la soirée d’hier consacrée exclusivement à l’accueil des
invités ainsi qu’à la cérémonie officielle d’ouverture à l’hôtel
Marriott de Constantine se penchera dès aujourd’hui sur les questions
inhérentes à la promotion et la protection pharmaceutique nationale ;
thème générique choisi par ses organisateurs du Conseil national de
l'Ordre des pharmaciens d'Algérie (CNOP), du Conseil national de
déontologie médicale (CNDM) et de la Section ordinale régionale des
pharmaciens.
Plus d’une dizaine de communications d’éminents spécialistes et/ou
intervenants dans le domaine pharmaceutique ponctueront les travaux de
cette journée de samedi qui sera animée, également par des débats non
moins importants à l’élaboration des recommandations attendues de ce
conclave.
Le «la» sera donné par la directrice générale de l’Agence nationale des
produits pharmaceutiques (ANPP) Mme Benayed en l’occurrence et le Dr
Allouache Bachri qui présenteront ce nouvel organisme créé il y à peine
une année et devenu opérationnel depuis février dernier seulement.
Pour rappel, l’ANPP qui est une autorité administrative indépendante a
pour mission «de veiller au contrôle de la qualité, de la sécurité, de
l'efficacité et du référentiel des produits pharmaceutiques et des
dispositifs médicaux à usage de la médecine humaine» de même qu’elle se
charge de l'enregistrement de médicaments et l'homologation des produits
pharmaceutiques et des dispositifs médicaux.
La pharmacovigilance en Algérie sera également au menu à travers les
communications du Pr Loumi et du Dr Boubertakh Leila du Centre national
de pharmacovigilance et de matériovigilance. Considéré comme un pôle
d’excellence régional, l’Institut national de criminalistique et de
criminologie (INCC-GN) sera représenté par le Cdt Boumerah Yacine qui
débattra lui du rôle de l’INCC dans la lutte contre le phénomène de
commercialisation illégale des médicaments psychotropes.
Les défis de la qualité des médicaments, l’industrie pharmaceutique
entre contraintes et perspectives, l’évaluation 2016 de l’officine
algérienne, quels intérêts pour l’industrie des dispositifs médicaux
algériens dans l’adoption de la certification et marquage CE, pour un
développement pharmaceutique de qualité : quelles perspectives pour les
biosimilaires : voies et moyens, information médicale adressée aux
professionnels de la santé et enfin l’apport et les contraintes de la
culture cellulaire dans le contrôle de la qualité, recherche et
développement sont autant d’autres thèmes choisis par les organisateurs
et qui seront objets de communications et débats entre spécialistes et
opérateurs de ce secteur qui focalise l’intérêt particulier des pouvoirs
publics à travers une tutelle qui fait de l’industrie pharmaceutique un
fer de lance de sa politique de réforme.
K. G.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): K. G.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..