Bilan de la campagne électorale à Tizi Ouzou: Sur les 2 400 meetings programmés, seuls 500 ont été tenus

Lesoir; le Mercredi 22 Novembre 2017
2

Sur les 2 400 meetings programmés, seuls 500
électoraux ont été tenus par les partis politiques et les indépendants
en lice qui briguent le pouvoir local au niveau de la wilaya de
Tizi-Ouzou. Soit un taux de 20% de mise en œuvre du programme de
campagne par les candidats ou leurs représentants, selon les chiffres
donnés par le représentant de wilaya de la Haute instance indépendante
de surveillance des élections (HIISE), Fatah Ouareth, qui s’exprimait,
au lendemain de la clôture de la campagne électorale, sur les ondes de
Radio Tizi Ouzou.
Un bilan chiffré qui peut constituer un indicateur d’une activité que
l’on peut qualifier de mitigée de la part de la majorité des partis
politiques et des indépendants qui, pour la plupart, disent avoir misé
sur les rencontres de proximité pour un contact direct avec les
citoyens. L’appréhension de ne pas pouvoir faire le plein ou de se
retrouver dans des salles clairsemées a été vérifiée pour de nombreuses
listes, y compris pour des partis politiques qui se prévalent d’un fort
ancrage. A deux ou trois occasions, il nous a été donné de voir que les
structures locales chargées d’organiser les meetings ont dû temporiser
et reculer d’une heure ou deux le rendez-vous fixé afin de remplir la
salle et permettre ainsi d’éviter à leurs leaders de discourir devant
une salle clairsemée.
Ayant connu un début timide, la campagne électorale ira crescendo avec
notamment le début des meetings de clôture organisés au chef-lieu de la
wilaya et animés par certains chefs de partis politiques, dira lors de
son intervention radiophonique, le représentant de le HIISE pour la
wilaya de Tizi-Ouzou. Les interpellations adressées par la HIISE aux
partis et aux candidats indépendants pour se conformer à la loi en
évitant l’affichage anarchique n’ont pas été suivies d’effet ;
l’affichage sauvage en dehors des sites réservés à cet effet s’est
poursuivi, au mépris de la loi et de l’environnement urbain.
Au chapitre des réclamations des participants aux locales, le
représentant de la HIISE a fait état de dépôt de quatre plaintes de la
part des candidats, soulignant que la HIISE s’est autosaisie pour
rappeler à l’ordre les auteurs de tout dépassement prévu dans la loi
électorale.
On ne sait cependant pas quelle a été la suite réservée aux cas de
violence enregistrés durant le début de la campagne électorale et qui
ont ciblé les permanences électorales des partis politiques, RND à Mekla
et le FFS à Tizi N’Tlatha et Tigzirt.
On ne connaît également pas la suite donnée à l’acte de sabotage contre
le bus qui transportait les candidats de la liste indépendante «Tagmats»
pour la commune de Tizi-Ouzou conduite par Ouahab Aït Menguellet. Des
anonymes ont procédé à la crevaison des quatre pneus du véhicule.
S’agissant du rendez-vous de jeudi prochain, les électeurs sont au
nombre de 713 670 à se rendre aux urnes pour choisir parmi les 345
listes APC et 11 listes APW.
Côté logistique et encadrement humain, 22 675 agents ont été
réquisitionnés pour encadrer le scrutin au niveau de 1 375 bureaux
répartis sur 685 centres de vote.
S. A. M.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): S. A. M.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..