BOUIRA : Les Patriotes encore et toujours

Lesoir; le Jeudi 11 Janvier 2018
2

Encore une fois, les Patriotes de
Bouira, à travers la Coordination nationale des Patriotes, se sont
retrouvés hier au niveau de l’esplanade de la Maison de la culture, près
du siège de la wilaya pour faire le point sur leur situation et les
moyens nécessaires pour faire avancer leurs revendications.
Selon le coordinateur national, M. Ali Bouguettaya présent à ce
rassemblement des délégués communaux, lors de la réunion d’évaluation
tenue début janvier à Tissemsilt en présence des délégués de 25 wilayas
du pays, il a été relevé plusieurs points non encore satisfaits. Il y a
d’abord et avant tout ce «salaire de misère» que les Patriotes dont les
dossiers ont été acceptés, touchent. A savoir 15 000 dinars par mois,
alors que les rappelés du service national, ainsi que les gardes
communaux touchent plus de 40 000 dinars par mois. Un deux poids deux
mesures que les Patriotes n’arrivent pas à s’expliquer si ce n’est de
l’injustice criante vis-à-vis de ce corps auxiliaire qui a mené une
guerre sans merci contre le terrorisme et pour sauvegarder la République
pendant les années 1990, au même titre que les corps des services de
sécurité, et les corps auxiliaires. Aussi, et selon le coordinateur, les
Patriotes revendiquent toujours une augmentation de cette pension pour
atteindre au moins 24 000 dinars, une reconnaissance officielle des
sacrifices de ce corps et un statut particulier et pourquoi pas, une
journée spéciale dédiée aux Patriotes dans laquelle, à l’instar des
policiers, des gendarmes et des militaires, les Patriotes seront honorés
pendant leur journée en hommage à leurs sacrifices. M. Ali Bouguettaya
rappelle que le corps des Patriotes a participé pendant la décennie
noire de 1990, contre le terrorisme avec plus de 116 000 éléments. Après
le retour de la paix au début des années 2000, les autorités suprêmes du
pays ont décidé de dissoudre ce corps et de le désarmer en libérant
quelque 86 000 Patriotes. Mais ce qu’il fallait retenir dans cet
engagement sans faille contre les terroristes, c’est que le corps des
Patriotes a payé un lourd tribut avec plus de 5 000 martyrs, tous tombés
au champ d’honneur et plus de 110 000 blessés dont des amputés aux
membres supérieurs ou inférieurs. Aussi, pour toutes ces victimes, une
journée dédiée à leurs sacrifices, ne serait pas de trop pour un pays
qui a failli être emporté par l’hydre intégriste et terroriste, n'était
la mobilisation de tous ses enfants qu’étaient les militaires de l’ANP,
les policiers, les gendarmes, mais également les gardes communaux, les
Patriotes et autres GLD. Outre ce problème, le coordinateur national qui
a rappelé avoir rencontré le chef de cabinet à qui une copie de la
plateforme de revendications a été remise, a évoqué les retraites que
certains Patriotes ne perçoivent pas car ayant, après leur libération,
cherché un autre travail pour subvenir aux besoins de leurs familles. Ou
encore, les retraites anticipées refusées à certains Patriotes, car
n’ayant pas cumulé plus de 7 ans et demi dans ce corps auxiliaire, alors
que tout le monde sait que l’engagement dans ce corps à l’époque n’était
pas chose aisée et relevait vraiment du courage et du patriotisme.
Aussi, l’augmentation de la pension pour les veuves des Patriotes qui
touchent 7 000 dinars, un quota de logements sociaux pour cette
catégorie figure également parmi les revendications que les pouvoirs
publics tardent à prendre en charge. Pour toutes ces raisons, et afin de
faire aboutir leurs revendications, les Patriotes regroupés au sein de
la Coordination nationale des Patriotes, ont décidé d’organiser
prochainement un rassemblement national à Alger mais, selon le
coordinateur national, la date n’est pas encore arrêtée.
Y. Y.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Y. Y.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..