BOUMERDÈS: Enfin, on parle sérieusement de pêche

Lesoir; le Mercredi 30 Decembre 2015
2

Après avoir longtemps dormi sur ses lauriers et
compter exclusivement sur une richesse éphémère tirée d’une ressource
épuisable, le gouvernement s’aperçoit qu’il faisait fausse route. Il
tente, parfois avec précipitation, de réorienter la politique économique
du pays. Il a, à ce propos, inventé un concept : le développement
économique du pays passe par les collectivités territoriales.
A cet effet, il a sommé ses structures locales (walis et directions
exécutives) de lancer, au plus vite, des projets productifs. C’est dans
ce cadre que la Direction de la pêche et des ressources halieutiques (DPRH)
de la wilaya de Boumerdès a regroupé, en cours de semaine, une vingtaine
de gros investisseurs à la Maison de la culture Rachid-Mimouni pour une
journée intitulée «L’investissement dans le secteur de la pêche et de
l’aquaculture».
En fait, la DPRH a regroupé ces investisseurs pour les informer et,
surtout, les rassurer quant à la disponibilité de certaines institutions
financières comme la Badr, la BDL, la CRMA et la SAA pour les
accompagner dans la réalisation de leurs projets. Certains de ces
investisseurs (14) ont d’ores et déjà bénéficié de terrains dans la
nouvelle zone d’activités dédiées à la pêche et les métiers y afférents.

Pour rappel, une zone d’activités de pêche de 20 hectares est en cours
d’aménagement dans la commune de Zemmouri, sur les bords de la RN24
(Alger-Azzefoun) pas loin du port de pêche de Zemmouri-El-Bahri. Ceci
pour l’amont.
D’autres investisseurs ont, par contre, des projets en aval comme
l’installation de fermes d’élevage et des cages d’élevage en mer. Cette
dernière catégorie d’investisseurs va mettre en jeu de gros financements
pour des projets à haut risque économique surtout environnementaux. Il
est normal de dialoguer avec eux pour les rassurer.
Dans la politique du renouveau économique, le secteur de la pêche occupe
désormais une place non négligeable à Boumerdès. Pour rappel, la wilaya
de Boumerdès est choisie comme région pilote par l’UE dans le cadre du
projet de coopération avec les pays de la rive sud de la Méditerranée
«Cluster maritime intégré».
«Ce projet, rappelle
M. Kadri, le DPRH de Boumerdès, est un concept économique dont
l’objectif principal est le développement durable de l’économie
maritime, du littoral et la valorisation des produits de la pêche et de
l’aquaculture dans le cadre de l’économie bleue.»
Au cours des débats, les investisseurs présents à cette rencontre ont
soulevé des problèmes qui se rapportent à l’assurance de leurs projets,
tout particulièrement de l’assurance aux cheptels qui seront installés
et les moyens techniques à mettre en œuvre en cas de sinistre.
Quant aux responsables des banques, ils ont expliqué les modalités de
financement et les avantages accordés par l’Etat. Ils ont, à l’occasion,
détaillé la formule du crédit de production (crédit d’exploitation).
Pour un objectif de production de 600 tonnes, la banque consentira un
crédit de 170 millions de dinars (17 milliards de centimes) bonifié à
100% avec un délai de remboursement de 24 mois pouvant aller jusqu’à 30
mois.
En matière de ferme d’élevage en mer, la wilaya de Boumerdès compte
créer une zone de 400 hectares à l’est de Zemmouri-El-Bahri. Par
ailleurs, un élevage de poisson en cage est fonctionnel depuis peu entre
le Figuier et Zemmouri-El-Bahri.
En clair, les pouvoirs publics veulent faire du rivage de la wilaya de
Boumerdès un exemple en matière de développement durable du secteur de
la pêche. Il était temps.
Depuis deux décennies, nous étions de ceux qui défendaient la triple
vocation de la wilaya de Boumerdès que sont l’agriculture, la pêche et
le tourisme.
Le premier secteur commence à donner quelques satisfactions mais sans
aucune contribution financière au budget de la wilaya, la pêche comme on
le voit fait l’objet de plus d’intérêts. Par contre le tourisme, en plus
des retards de plus de 20 ans mis dans l’exécution des plans
d’aménagements chaque fois refaits, souffre en outre de réticences
d’ordre idéologique.
Abachi L.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Abachi L.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..