Dans l’attente d’un magistrat

Lesoir; le Samedi 16 Decembre 2017
2

Depuis la nomination, en février 2016, de Mme Brahimi, ex-détentrice du poste, en tant que sénatrice du tiers présidentiel, le poste de magistrat de liaison au niveau de l’ambassade d’Algérie à Paris n’est toujours pas pourvu, nous signale-t-on de sources informées. La proposition de nomination émanant du ministère de la Justice n’ayant, manifestement, pas été retenue par la présidence de la République. A rappeler que ce poste a été créé dans le cadre de l’accord algéro-français de coopération judiciaire, signé en 2010.

Categorie(s): périscoop

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..