DIGOUTAGE: Pas perdus

Lesoir; le Samedi 10 Fevrier 2018
2

Par Arris Touffan
L'ancien Casino-Music Hall d'Alger aurait pu devenir, comme la plupart de
ses pairs, une pizzéria, un magasin de chaussures ou carrément un dépotoir
d'ordures, chose qui manque cruellement à la ville. Rebaptisée salle Echabab, la
salle a été dévolue au Théâtre communal d'Alger. On devrait pousser des youyous
à crever les tympans des sirènes au large de la baie d'Alger du fait qu'on
transforme une salle en théâtre et non pas un théâtre en salle des pas perdus.
Car la règle, c'est plutôt l'inverse. Encore du pessimisme? Pourvu que ça
finisse en pièces de théâtre !
A. T. 
digoutagesoir@yahoo.fr

Categorie(s): chronique du jour

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..