ÉLECTIONS LOCALES A TIZI-OUZOU: La kasma FLN d'Azazga conteste "la liste imposée par la mouhafadha"

Lesoir; le Lundi 5 Novembre 2007
2

Les élections locales ont mis à nu les discordances entre les bases militantes et leurs tutelles politiques. A Azazga, les membres de la kasma FLN sont montés au créneau pour dénoncer la liste des candidats à l’APC imposée, selon eux, par la mouhafadha avec comme tête de liste M. Benadji Mohand Amokrane, P/APC sortant initialement pressenti candidat à l’APW.“Faisant fi de la liste proposée par la base à travers l’assemblée générale et la commission de candidatures” et qui, elle, était conduite par Mezouani Boualem. Ils l’ont fait savoir d’après eux au mouhafedh à travers un rapport détaillé sur la demande de ce dernier, mais qui n’a connu aucune suite toujours, selon les contestataires. Retour sur cette affaire qui défraie la chronique locale et ébranle un parti jadis peu enclin à répercuter ses affaires internes. “Au départ, le P/APC sortant, qui briguait un siège à l’APW, a juré de ne pas se représenter à l’APC en dépit de nos multiples sollicitations, ce qui nous avait incités à élaborer notre liste dans la transparence et avec la bénédiction de tous, y compris du P/APC sortant”. Par la suite, poursuivent nos interlocuteurs, qui nous ont reçus à la kasma samedi dernier, nous fûmes surpris du revirement de ce dernier qui, arguant avoir été relancé par le secrétaire général du parti, M. Abdelaziz Belkhadem, pour l’APC, est revenu à la charge pour imposer sa liste conçue en dehors de la structure et composée d’éléments triés au volet par lui. Entre-temps, six candidats, dont le précédant tête de liste ont retiré leurs candidatures par dépit politique toujours à en croire les membres de la kasma. “Le mouhafedh qu’on a sollicité, à maintes reprises, nous a fixé un rendez-vous à 20h30 la veille de la datebutoir du dépôt des listes à la Drag pour élaborer une liste consensuelle avant de nous fausser compagnie à 23h30 sans nous avoir reçus”. Une situation qui a fini par exacerber tout le monde et installer le doute au niveau de la base, poursuivent nos interlocuteurs décidés, semble-t-il, à aller jusqu’au bout de leur démarche contestatrice “en suspectant des accointances au niveau régional”. M. Benadji, qui affirme avoir averti les concepteurs de la liste de prendre en considération les candidats issus de villages où le parti est fortement implanté, faute de quoi “je ferai une deuxième liste”, justifie son retour par l’appel de la direction nationale du FLN qui a choisi de prioriser les 8 P/APC sortants de la wilaya de Tizi-Ouzou dans son option “pour les listes gagnantes”, chose que contestent les membres de kasma protestataires qui soutiennent que M. Benadji s’est rabattu sur l’APC “après l’infructuosité de sa candidature à l’APW”. “J’ai gardé la même liste confectionnée par la commission et respecté son classement en procédant toutefois au remplacement des six candidats, rejoints par le chef de kasma, qui ont émis le souhait de se retirer de la liste devant le mouhafedh après mon retour”. Ainsi, pour le P/APC sortant, qui affirme avoir agi ainsi par esprit militant, tout est rentré dans l’ordre et son équipe se réunira bientôt à la kasma. Interrogé sur le pourquoi de l’emploi récurrent de la première personne “je” dans la confection de la liste qui devrait être en principe l’œuvre de toute une équipe, M. Benadji le justifie par le fait qu’il était mis devant une situation inédite “on m’a chargé de cette responsabilité et j’ai complété la liste suite au retrait des six candidats pour permettre au parti d’avoir sa liste”. Le chef de kasma, qui a adopté une attitude prudente en indiquant se plier aux décisions du parti, déplore toutefois tout ignorer de cette deuxième liste élaborée en dehors de la structure qu’il dirige en déclarant tout de go : “A lui d’assumer”, “à Azazga, poursuit-il, la base a été écrasée comme dans beaucoup de localités, mais ici la sagesse a heureusement prévalu”. Les membres de la kasma contestataires qui n’ont pas ménagé leur chef de kasma dans leur rapport, feront-ils campagne pour la liste controversée ? “On ne fera pas anticampagne”, affirment-ils à l’unisson, tout en déclarant “ne pas reconnaître une liste conçue à l’oued Sébaou”. Ce qui, en décodé, signifierait-il qu’ils ne feront pas campagne ? La suite nous le dira.
S. Hammoum

Categorie(s): régions centre

Auteur(s): S. Hammoum

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..