ÉLECTIONS LOCALES: La section FFS d'Illoula-Oumalou dénonce l'éviction du P/APC

Lesoir; le Samedi 3 Novembre 2007
2

L’éviction du maire sortant FFS de la commune d’Illoula-Oumalou, M. Belkalem Yazid, de la liste des candidats aux élections locales du 29 novembre “par la fédération de Tizi-Ouzou”, élu crédité d’une bonne mandature par les siens, fait des vagues au sein des militants de base et sympathisants du parti qui sont montés au créneau dernièrement pour dénoncer la mise à l’écart de leur candidat choisi pour conduire la liste FFS.Dans une déclaration dont une copie a été remise à notre bureau, la section FFS locale exige sa reconduction comme tête de liste des candidats FFS de la commune comme proposé par la commission communale. Exprimant leur reconnaissance à leur élu “après 5 années de sacrifices et de loyaux services pour le développement de la commune”, les signataires du document veulent pour preuve “le plein essor de la commune grâce aux efforts de l’exécutif communal et les membres de l’assemblée. C’est pourquoi, se disant “bouleversés”, ils estiment impérative la reconduction du maire sortant comme tête de liste “pour lui permettre de défendre son bilan devant la population”. “Convaincus que la liste actuelle subira un échec cuisant, selon les informations qui circulent au niveau de la commune”, les protestataires réclament ainsi “énergiquement la rectification de la liste selon le vœu des militants de base.” De leur côté, treize candidats FFS de la même liste s’opposent dans une pétition au classement de M. Khodja Youcef un ex-fédéral comme tête de liste FFS aux élections locales, du 29 novembre. Le maire sortant qui a du mal à digérer son éviction estimant avoir honoré le parti durant son mandat, affirme que “la rectification” serait l’œuvre de la nouvelle tête de liste qui ne figurait pas dans la liste élaborée par la base un candidat qu’on n’a pas pu joindre pour avoir sa version. Cela, alors que le P/APC sortant soutient avoir appris que la rectification est la résultante du recours introduit par la tête de liste au niveau du parti, chose dont il doute “du fait de l’absence de P-V”. Pour sa part, Kezzouli Mohand Ouahcène, 2e tête de liste déclassé à la 9e place fait part “d’irrégularités dans les fiches de candidatures déposées à la Drag” que lui et ses camarades “se réservent éventuellement le droit de porter devant la justice”. Dans sa quête d’un consensus, le maire sortant oublié de la 2e liste, affirme avoir proposé en vain à la tête de liste d’innover en s’effaçant conjointement au profit d’une candidate, une universitaire proposée en bonne place à la 1ère liste et reléguée à la 7e position dans la seconde. MM. Belkacem et Kezzouli “qui tiendront à faire la part des choses” déplorent toutefois “que des gens puissent reconduire au FFS des pratiques pourtant condamnées avec force par le parti”. Notons enfin que cinq partis, le FFS, le RCD, le FLN, le RND et le PT briguent la magistrature communale d’Illoula-Oumalou, le RCD dont c’est le retour a fait confiance à Kaïs-Larbi, chef de service paramédical, pour conduire sa liste, le FLN à Mohellebi Mohamed (PEM), le RND à Amazouz Mohand Saïd, universitaire, le PT à Mohellebi Mohand (également PEM à ne pas confondre avec la tête de liste FLN. Et enfin le FFS avec sa liste contestée par la base.S. Hammoum

Categorie(s): régions centre

Auteur(s): S. Hammoum

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..