GUELMA: Tension sur le gaz butane

Lesoir; le Dimanche 30 Decembre 2007
2

Dans la wilaya de Guelma, particulièrement dans les zones montagneuses et enclavées, le manque de gaz est la hantise des populations. C’est un problème qui, malheureusement, se pose chaque année durant la saison hivernale. Dès l’approche de l’hiver, le prix d’une bouteille de gaz butane est soumis à une hausse. Cédée en temps normal à 180 et 220 DA, et ce, même dans les lointaines contrées, telles que Hammam-N’Baïl Oued-Cheham, Dahouara, Aïn-Larbi, Aïn-Sandel, Boubachana, Maouna, elle sera vendue entre 350 et 400 DA sous le manteau.Le perdant dans cette affaire, comme toujours, le pauvre citoyen qui ne sait où donner de la tête pour acheter la précieuse bouteille. Et comme elle est introuvable en cette période, l’on assiste malheureusement au retour des pratiques d’un âge révolu. La ménagère pour préparer ses repas quotidiens, se rabat sur les brindilles, les barbecues de fortune, la paille et pour le chauffage, c’est une autre paire de manche. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, la prolifération des aviculteurs dans la région a accentué la pression sur ce produit devenu un luxe pour le commun des mortels au pays du pétrole et du gaz. En effet, pour de nombreux citoyens, le problème réside en premier lieu dans le stockage et le dysfonctionnement dans la distribution. Pour d’autres, ce mal trouve son explication dans le manque de planification pour faire face aux besoins d’une population dont le nombre est connu depuis belle lurette. Quoi qu’il en soit, le problème du gaz butane n’est pas près de trouver son épilogue tant que la distribution ne sera pas planifiée.B. A.

Categorie(s): régions

Auteur(s): B. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..