LE PREMIER TOUR DE MANIVELLE EST PRÉVU DEMAIN À BLIDA : Reset, le nouveau film de Fatma-Zohra Zamoum

Lesoir; le Lundi 15 Janvier 2018
2

Reset est une comédie
dramatique qui raconte l’histoire de plusieurs personnages pendant une
journée, lors d’une fête de mariage. Au casting figurent des noms connus
tels que Adila Bendimered, Louisa Habani, Amel Himeur, Abdelhamid Rabia
ou Fawzi Saichi.
Fatma-Zohra Zamoum travaille sur un projet de film dont le titre
provisoire est Reset. D’ailleurs, le premier tour de manivelle du film
est prévu demain mardi (16 janvier) à 15h à Beni Mered, dans la wilaya
de Blida. Reset est une comédie dramatique qui raconte l’histoire de
plusieurs personnages pendant une journée, lors d’une fête de mariage.
Au casting figurent des noms connus tels que Adila Bendimered, Nadjia
Laaraf, Louisa Habani, Amel Himeur, Rabia Soltani, Nazim Halladja,
Mohamed Bounoughaz, Redouane Nehar, Abdelhamid Rabia ou Fawzi Saichi.
D’autres jeunes visages sont à découvrir ou redécouvrir. «Le tournage
aura lieu entre le 18 janvier et le 15 février 2018 pendant quatre
semaines avec une équipe réduite en raison du faible budget du film
(financé essentiellement sur fonds propres et grâce à l’investissement
exceptionnel de l’équipe, des comédiens et de quelques sponsors
institutionnels et privés). Le projet est en préproduction depuis deux
ans et en préparation depuis six mois. Il sera visible, nous l’espérons,
à l’automne 2018», précise la production dans un communiqué. Les lieux
de tournage seront dans les wilayas d’Alger et Blida. Fatma-Zohra Zamoum,
née le 19 janvier 1967 à Bordj Menaïel, est écrivaine, scénariste,
documentariste, réalisatrice et productrice. Elle est issue d'une
famille déshéritée par la colonisation française. En 2014, d’ailleurs,
elle a réalisé un docu-fiction historique à l'occasion du 50e
anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, intitulé Azib Zamoum, une
histoire de terres. Fatma-Zohra, après un baccalauréat scientifique,
opte pour l’art en choisissant, en 1984, de faire des études à l’Ecole
des beauxarts d’Alger. En 1989, elle traverse la Méditerranée vers la
France, plus précisément vers Paris, afin de poursuivre des études en
histoire de l'art et en cinéma à Paris-1 Sorbonne. Après une licence en
cinéma et un DEA en histoire de l'art dirigé par Gilbert Lascault, elle
se lance dans un doctorat en esthétique, mais qu'elle abandonne pour
faire des films. Entre 1993 et 1998, Fatma-Zohra Zamoum organise de
nombreuses expositions et écrit des textes sur l’œuvre d'artistes
plasticiens algériens dont Le Vingtième siècle dans l'art algérien, en
co-rédaction et paru en 2003. Elle réalise aussi de nombreux courts
métrages avant de se tourner vers la fiction. Elle obtient, par
ailleurs, le prix de la Hubert Balls Fund pour le développement de son
premier scénario Un peu de cœur dans la pierre, au Festival de Carthage,
en 2001. Elle écrit, un peu plus tard, deux romans, À tous ceux qui
partent en 1999, un cheminement initiatique dans le contexte de
l'Algérie des années 1990, et un autre, plus fantaisiste, en 2006,
intitulé Comment j'ai fumé tous mes livres. En 2005, F. Z. Zamoum
réalise La Pelote de laine, un court métrage qui sera primé à travers le
monde. En 2009, elle réalise Z’har, un long métrage expérimental et le
documentaire Le Docker noir, Sembène Ousmane, sur la vie et l'œuvre de
l'auteur et réalisateur sénégalais. En 2011, elle retourne à la fiction
avec un long métrage intitulé Kedach Ethabni ou How big is your love.
Fatma-Zohra Zamoum parle et comprend plusieurs langues : l’arabe, le
kabyle, le français, l’anglais, l’italien, le russe et le hindi.
Kader B.

Categorie(s): culture

Auteur(s): Kader B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..