Le retour «menotté» d’Abdelmoumène Khalifa: Et après ?

Lesoir; le Lundi 30 Decembre 2013
2

Enfin, Abdelmoumène Khalifa est de retour, certes
menotté, ce qui doit sérieusement inquiéter tous ceux qui se sont
servis, et ils sont nombreux, dans l’énorme pactole de «l’empire
Khalifa». Si le pessimisme est de rigueur, ce qui est compréhensible,
quant à un traitement judiciaire équitable de cette affaire, ce retour
ne va pas être simple à gérer par le pouvoir.
Il n’y a pas une seule affaire Khalifa, il y en a plusieurs : celle qui
a fait l’objet en 2007 d’un procès partiel et partial n’est qu’une
partie du puzzle. Il est peu probable que les autres volets de ce
«dossier», dont certains sont pendants devant les tribunaux et la Cour
suprême depuis de trop longues années, sortent en surface et fassent
l’objet de procès publics et transparents : trop de dignitaires du
régime, de ministres, de proches de décideurs et de puissants du moment,
sont impliqués de mille manières et se sont servis royalement. C’est
pour cela que ce «cadeau empoisonné», dont se sont débarrassés les
Britanniques et dont ne veulent pas les Français (tribunal de Nanterre
dans les Hauts-de-Seine, département le plus corrompu de France) est
encombrant et risque de l’être de plus en plus dans les semaines à
venir. A moins qu’un «deal» ait déjà été conclu ou serait en voie d’être
parachevé, avec le soutien de juridictions étrangères : un «petit»
procès, pas tout de suite, juste après «l’orage» qui risque de gronder
avec la prochaine élection présidentielle, pas de grandes révélations ni
autres accusations, une «condamnation» négociée, puis laisser le temps
entretenir l’oubli de ces énormes affaires qui ont largement éclaboussé
et balafré la «République». Et puis, pas trop vite, il faut que
«digestion politique et judiciaire» se fasse, que le pouvoir trouve les
combinaisons et les ficelles pour limiter les dégâts. Ah !, mais
l’affaire Chakib Khelil frappe à la porte avec insistance : sauve qui
peut ! Sonatrach 1, Sonatrach 2 (et bientôt Sonatrach 3), Sonelgaz, SNC-Lavalin,
ENI-Saipem, autoroute Est-Ouest, affaire ex-wali de Blida, etc. Bien
d’autres affaires vont encore marquer l’actualité nationale et
internationale les prochaines années.
Djilali Hadjadj

Categorie(s): corruptions

Auteur(s): Djilali Hadjadj

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..