Les herboristeries pour les petits bobos de la vie

Lesoir; le Mercredi 1 Decembre 2010
2

Aujourd’hui, pour bon nombre de personnes, traiter une grippe, une toux, un rhume, un ballonnement ou même un ulcère passe automatiquement par l’herboriste.
Selon cette large frange de la population, franchir le seuil d’une
officine pour soigner un bobo n’est pas nécessaire. «El a’chab» peut
très bien faire l’affaire ! Reproduisant les gestes ancestraux de nos
aïeux, ils font provision d’huile vierge, de miel pur et de tout un
éventail de plantes réputées pour leur principe actif. Devant cet
engouement sans précédent, de plus en plus de commerces se spécialisent
dans la vente de ce type de «produits miracle». Un petit tour dans une
herboristerie de la rue Arbadji (Casbah) en dit long sur l’intérêt que
suscite cet univers 100% naturel auprès des clients. Jamais «le bio»
n’avait autant eu la côte !
Sur les traces de nos ancêtres
A peine à l’intérieur de cette échoppe qu’une dame, la soixantaine,
pousse la porte. Elle salut Menouar (le vendeur, 29 ans) et entre tout
de suite dans le vif du sujet «Mon mari a choppé une vilaine toux. Avec
la chute brusque des températures, il fallait bien s’y attendre ! Il lui
faut un bon grog !» Sans se faire prier, le vendeur lui conseille un
mélange de miel, gingembre et huile d’olive. La cliente ne tarit pas
d’éloges sur ces méthodes douces «Ecoutez, dit-elle, je préfère utiliser
tout ce qui est naturel plutôt que d’aller vers le chimique. Ces soins
ont fait leurs preuves auprès de nos ancêtres. A l’époque, pas de
spécialistes ni de généralistes. Les anciens ne se soignaient qu’avec de
l’huile, du miel, des graines et des herbes… Ils étaient vite remis sur
pied et sans aucun effet secondaire.»
Mets de l’huile !
Dans cette boutique, les rayons sont garnis de produit bio. Le miel se
décline sous une palette de saveurs : jujubier, lavande, orge. On y
trouve même du miel noir. Quant à l’huile, elle occupe plusieurs
étagères. «On me commande parfois de l’huile d’olive qui a plus de
quatre décennies d’âge, nous révèle. C’est un excellent remède contre la
toux. L’huile de nigel dite haba e’ssouda est très appréciée par
ailleurs. Sans oublier l’huile de thym, d’oignon, de camomille, de
fenouil et de gingembre.»
Tisane anti-cholestérol
Ici tous les produits sont conditionnés dans des boîtes, des flacons
ou des bouteilles. «C’est important pour la traçabilité», note
l’herboriste. On trouve même des confitures naturelles à base de
fénugrec et de gingembre pour stimuler les appétits capricieux. Quant
aux fortifiants bio, ils ont le vent en poupe, selon notre
interlocuteur. «Des mamans soucieuses des résultats scolaires de leurs
enfants en achètent régulièrement. Et d’ajouter : «Les tisanes
anti-cholestérol se vendent très bien aussi. Avant, on en trouvait pas
sur le marché. » Impuissance sexuelle, stérilité et frigidité
s’affichent en grand sur des emballages. «Certains clients me réclament
des tisanes pour booster leur libido en berne ainsi que celle de leur
épouse», assure notre vendeur. Dans cette herboristerie, on trouve
également du vinaigre de pomme, des tisanes pour incontinence, des
herbes amaigrissantes, des pommades contre l'acné, des dentifrices à
base d'écorce de noyer et même des shampooings naturels.
Touristes
Afin d’aider les clients à s’y retrouver, une grande affiche indique
les vertus thérapeutiques des produits vendus dans ce magasin. Il y a
même des groupes de touristes qui, sur le chemin de la vieille médina,
font une halte pour acheter remèdes, potions et tisanes. «Des Français,
des Espagnols, des Italiens, Allemands… visitent mon échoppe. Ils sont
curieux de connaître la composition et les vertus de ces produits.
Hélas, la langue constitue une barrière qui nous empêche de mieux
communiquer», déplore ce jeune herboriste. Malgré les bienfaits avérés
et reconnus des plantes médicinales, les prix de plus en plus onéreux
des médicaments en pharmacie sont pour beaucoup dans l’engouement pour
«el a’chab», comme à l’ancienne. C’est en tout cas un des arguments
avancés par les nombreuses personnes rencontrées sur place.
SabrinaL

Categorie(s): société

Auteur(s): Sabrinal

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..