Messaoud Boudiba, porte-parole du Cnapeste: «La seule issue, c’est de s’asseoir autour d’une table»

Lesoir; le Mardi 17 Avril 2018
2

Quel avenir pour le mouvement de grève ?
Le point final de la grève ne peut être que la table de négociations.
Actuellement, le ministère de l’Education ne concourt pas à régler les
problèmes mais à pousser vers le pourrissement de la situation qui a
fini par créer une crise sans fin. Le Cnapeste plaide pour le dialogue
avant même le début de la grève. Malheureusement, le ministère, en
exigeant actuellement la suspension de la grève, ne pousse que vers le
pourrissement.

La médiation qui vous a été proposée a échoué. Pourquoi ?
La seule tentative de médiation qui a été tentée, c’est celle du juriste
et de l’imam. Elle était vouée à l’échec. Le ministère de l’Education
avait exigé l’arrêt de la grève avant toute rencontre et donc finalement
n’a accepté cette médiation que dans la forme mais jamais dans le fond
sachant que le Cnapeste ne pouvait répondre à son exigence.

Y a-t-il une chance pour que la grève soit suspendue ?
Au Cnapeste, on estime que c’est la grève avec des revendications les
plus faciles à satisfaire. Il ne s’agit que de promesses et
d’engagements à honorer qui ne nécessitent pas la mobilisation de fonds
importants. La seule issue, c’est de s’asseoir autour d’une table.
N. I.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): N. I.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..