MOUVANCE ISLAMISTE: El Islah appelle à un «consensus national»

Lesoir; le Dimanche 16 Juillet 2017
2

El Islah appelle à un consensus national. Seule
issue, selon le parti, pour une sortie de crise.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Filali Ghouini a organisé une
conférence de presse hier pour revenir sur les recommandations de
l’université d’été du parti tenue du 9 au 11 juillet derniers.
Ghouini estime que le pays traverse une crise inédite. Pour s’en sortir,
l’intervenant propose d’aller vers un consensus national. L’initiative
n’est pas à ses débuts. Le SG d’El Islah a rappelé que son parti a déjà
lancé l’initiative avant les dernières législatives. Les pourparlers
entamés avec la classe politique, dit-il, ont été suspendus en raison de
ce rendez-vous électoral.
Le parti a donc décidé de relancer son projet qui doit regrouper le
pouvoir, la classe politique, la société civile et l’ensemble des
acteurs de la société. D’autant que, dit-il, toutes les initiatives
lancées auparavant, que ce soit par l’opposition, les partis de la
coalition ou autres, n’ont pas réussi à aboutir à une solution.
L’objectif est de sortir avec une feuille de route commune «qui
permettra au pays de dépasser cette période difficile et relancer son
économie». Les indices financiers, poursuit l’intervenant, sont au
rouge.
Le prix du baril du pétrole ne va pas dépasser les 60 dollars d’ici
encore quelques années et nos réserves de changes et le Trésor public
s’épuisent au fur et à mesure. «Nous ne pourrons pas maîtriser notre
équilibre financier encore pour longtemps» avertit Ghouini. Ce dernier
estime que le projet a toutes ses chances d’aboutir si le pouvoir y
adhère. A ce sujet, le conférencier n’a aucun doute.
Le pouvoir, dit-il, a déjà émis sa volonté d’aller dans ce sens
notamment à travers le discours du président de la République du 1er
novembre dernier où il évoque la création d’un Front national interne.

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a aussi,
ajoute-t-il, inclu pour la première fois dans son discours le partenaire
politique. Ce sont autant de signaux positifs, estime le SG d’El Islah,
qui peuvent permettre l’aboutissement du projet d’un consensus.
S. A.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): S. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..