PRODUITS INTERDITS A L’IMPORTATION: Vers l’élargissement de la liste

Lesoir; le Jeudi 17 Mai 2018
2

L’on se dirige vers l’élargissement de la liste des
produits interdits à l’importation. Intervenant, avant-hier au Conseil
de la nation dans le cadre d’une séance de questions orales, le ministre
du Commerce a fait une première évaluation du système des licences
d'importation adopté ces deux dernières années pour réguler le commerce
extérieur. Pour Mohamed Benmeradi, cette démarche qui objecte d’assainir
le marché extérieur et à protéger la production nationale, a permis au
Trésor public une économie de 5,4 milliards USD, plus de 3 milliards USD
en 2016 et de 2,4 milliards USD en 2017. Un système de licences
d’importation limité aux produits ayant une incidence sur la balance
commerciale (ciment, rond à béton et véhicules), avant son extension
progressive à des produits de consommation de luxe, qui, selon le
ministre, a «montré ses limites». D’où, a-t-il expliqué, la mise en
place d’un système supplémentaire, soit la suspension provisoire de
l'importation de 851 produits finis qui «seront remplacés par des
produits nationaux actuellement disponibles en quantité et en qualité
requises» et «l'augmentation des droits de douanes pour 129 produits
finis» de même que «l'extension de la liste des marchandises soumises à
la taxe intérieure de la consommation (TIC) à 35 produits finis».
Cette liste de produits interdits à l’importation fait l’objet, a ajouté
Benmeradi, «d’actualisation périodique» au gré des demandes de
protection présentées par les opérateurs économiques et de mesures
préventives nécessaires au profit du produit national.
Mission dévolue à une commission intersectorielle qui «veille à étudier
et à évaluer les différentes filières de la production nationale pour
formuler des propositions au gouvernement pour leur développement», a
encore expliqué le ministre du Commerce.
M. K.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): M. K.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..