PROFESSIONNALISATION DE LA POLICE ALGÉRIENNE : Le satisfecit du général-major El Hamel

Lesoir; le Samedi 30 Decembre 2017
2

Le professionnalisme de la police algérienne est, désormais, reconnu
mondialement, notamment dans sa lutte contre le crime organisé
transfrontalier. C’est le message clé qui ressort des discussions qui
ont marqué la cérémonie de sortie de la 1re promotion de lieutenants,
promus sur titre. Cela s’est passé avant-hier à l’école de police de Aïn
Benian.
Abder Bettache - Alger (Le Soir) - En présence de plusieurs ministres,
le directeur général de la Sûreté nationale, M. Abdelghani Hamel, a
affiché sa grande satisfaction quant au niveau et la qualité de la
formation qui ont marqué la 1re promotion lieutenants, promus sur titre,
dont la cérémonie s’est déroulée hier à l’école de police de Aïn Bénian.
Une promotion constituée de 376 éléments dont 60 femmes. Baptisée du nom
du martyr du devoir national Hamdi Mohamed, la particularité de cette
promotion réside, selon le directeur de l'Ecole, le contrôleur de police
Abdelkader Cheraïtia, dans la qualité de la formation dispensée, à
savoir «une formation théorique et appliquée de qualité, d'une durée de
24 mois, au cours de laquelle ils ont acquis des connaissances et un
savoir-faire, qui leur seront capitaux pour relever les défis liés au
métier de la police». «Cette promotion se veut le couronnement de la
politique de formation tracée par la Direction générale de Sûreté
nationale (DGSN), pour le développement de la ressource humaine, qui est
le socle de la promotion du niveau des performances de l'institution
sécuritaire», a estimé le directeur de l'Ecole, rappelant au passage
«l'importance de la coïncidence de la date de cette sortie avec celle de
la fête de la police arabe» qui est, a-t-il dit, «un événement important
quant à la nécessité de renforcer les rangs et d'œuvrer à la promotion
de l'action sécuritaire, en vue de faire face aux dangers et menaces qui
guettent la région arabe, dont le crime organisé transfrontalier, sous
toutes ses formes». Il fera savoir au passage que le général-major Hamel
a toujours mis à profit ses rencontres, territoriales et régionales,
pour rappeler l'importance de renforcer la coopération sécuritaire sur
le double plan arabe et international, tout en indiquant «que ces appels
se sont traduits par des initiatives de coopération en matière de
formation, d'instruction et d'échange d'informations et d'expériences
entre les pays arabes». Par ailleurs, il a exhorté les diplômés «à faire
preuve de dévouement et de professionnalisme dans leur parcours
professionnel en vue de fournir un service de sécurité de qualité dans
le cadre de l'application des lois de la République et le respect des
droits de l'Homme au service de la patrie et du citoyen». Il est à noter
que cette sortie de promotion intervient au lendemain de l’annonce faite
par la Direction générale, indiquant la mise en place d’un dispositif
sécuritaire à l’occasion des fêtes de fin d’année. En effet, pas moins
de 60 000 policiers seront mobilisés durant la nuit du Nouvel An, et ce,
à travers le territoire national. C'est ce que les cadres de la DGSN ont
indiqué au cours du forum de la police, tenu à l'Ecole supérieure de la
police d'Alger Ali-Tounsi. «Le dispositif de sécurité sera déployé
particulièrement à proximité des institutions sensibles et les lieux
organisant des fêtes du Nouvel An», a fait savoir le commissaire
principal, vice-directeur de la police urbaine auprès de la DGSN, Madjid
Saâdi. L'objectif de ce dispositif est, selon le conférencier, de
sécuriser les citoyens et leur permettre de fêter le Nouvel An en toute
sécurité. «Au-delà de ces mesures exceptionnelles, les services de la
police veilleront sur l'organisation de la circulation routière», a-t-il
ajouté. «Pour ce faire, la police va mobiliser tous les moyens
technologiques de pointe, renforcer les barrages fixes, ainsi que les
patrouilles», a-t- on ajouté.
A. B.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): A. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..