PROMOTION DE TAMAZIGHT À TAMANRASSET: Valoriser le tamahac séculaire

Lesoir; le Samedi 13 Janvier 2018
2

Le tamahac, une variante de la langue
amazighe préservée en tifinagh depuis des siècles par les Touareg de l’Ahaggar,
demeure en quête de davantage de valorisation et d’approfondissement de
recherches linguistiques, estime Hamza Mohamed, enseignant et inspecteur
de la langue amazighe dans la wilaya de Tamanrasset. Contacté par l’APS,
Hamza Mohamed a affirmé que «les variantes de la langue amazighe ont été
préservées en Algérie, malgré les vicissitudes du temps et ont échappé
au sort qu’ont connu d’autres langues qui se sont éteintes, et ce, grâce
à la volonté du peuple algérien de rester attaché à son legs culturel et
linguistique ancestral». Evoquant les écrits et graphèmes dans le grand
Sahara, il a souligné que «l’existence de signes témoignent encore du
passage de plusieurs sociétés dans la région, contribuant à la
fortification et la consolidation de l’Histoire de l’humanité». «Il est
temps de conférer à la langue amazighe son authentique vocation
académique, après avoir été promue constitutionnellement comme langue
nationale, sur décision du président de la République, M. Abdelaziz
Bouteflika et la consécration de la date du 12 janvier comme fête
nationale», a soutenu l’intervenant. «La décision portant création de
l’Académie algérienne de la langue amazighe, favorablement accueillie
par l’élite culturelle à Tamanrasset, est appelée à consolider, avec
l’implication des différents acteurs, les efforts de développement de la
recherche scientifique dans le cadre de la culture amazighe, en
général», a ajouté M. Hamza Mohamed. Pour ce dernier, il appartient à
cette instance scientifique de tenir compte des spécificités de chaque
région et de prendre en charge toutes les variantes de la langue
amazighe, en veillant à l’accompagnement, l’encadrement et le
développement de la ressource humaine chargée de cette mission
scientifique, en plus de la valorisation et de la préservation des
acquis réalisés dans le processus de promotion de la langue et du
patrimoine amazighs. Concernant l’enseignement et l’apprentissage de la
langue amazighe, M. Hamza a estimé, partant d’un constat sur le terrain,
que l’enseignement de tamazight a connu une évolution au niveau des
écoles de la wilaya de Tamanrasset. Ce développement se reflète par
l’accroissement du corps enseignant de tamazight, passant de deux
instituteurs il y a une dizaine d’années au niveau de deux
établissements seulement à plus de 20 enseignants actuellement exerçant
au niveau de 19 établissements primaires et moyens, pour un effectif de
4 000 apprenants. Pour ce spécialiste, des efforts seront déployés pour
préserver cet acquis didactique, son développement dans le cadre des
démarches du Comité national pour l’élaboration des méthodes
didactiques, en vue, ditil, de consolider l’identité nationale à travers
la promotion de la culture nationale, dans sa diversité.

Categorie(s): culture

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..