Renforcement du contenu algérien dans les manuels scolaires: Installation de la commission chargée de l’identification des textes

Lesoir; le Samedi 20 Mai 2017
2

Le ministère de l’Education nationale a décidé de
réactualiser les programmes scolaires. Ces derniers devront donner la
priorité à un contenu algérien. Une commission mixte a été installée
mercredi pour lister les œuvres littéraires algériennes qui serviront de
base pour la conception des nouveaux manuels destinés aux trois cycles
de l’enseignement.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Lors de la conférence nationale
sur l’évaluation du secteur en 2015, le ministère de l’Education
nationale a relevé l’absence d’auteurs algériens dans les programmes
scolaires.
Selon le constat, le contenu algérien dans les manuels ne dépasse pas
les 20%. Dès lors, ce département, et dans le cadre de la refonte des
programmes scolaires, a décidé de renverser la tendance en introduisant
de nouveaux manuels scolaires avec un contenu à 80% algérien pour
transmettre les valeurs algériennes à l’école.
Pour lancer le travail, une commission mixte, regroupant les
représentants des ministères de l’Education et de la Culture, a été
installée mercredi dernier. Cette dernière est chargée d’identifier les
ouvrages littéraires d’auteurs algériens qui devront servir de base pour
la conception des nouveaux manuels scolaires. «La réactualisation des
programmes a révélé une indigence de textes d’auteurs algériens,
particulièrement au primaire, ce qui ne sert nullement les
apprentissages, étant entendu qu’un élève qui ne s’identifie pas à ce
qu’il lit, à ce qu’on lui dispense comme littérature, comme culture et
patrimoine, ne manifestera pas beaucoup d’enthousiasme», a souligné le
ministère de l’Education dans un communiqué rendu public et sanctionnant
les travaux de sa réunion avec son homologue de la Culture et des gens
de lettres.
Le ministère de l’Education explique que sa démarche consiste à
introduire une proportion plus importante d’auteurs, d’abord algériens,
puis maghrébins, arabes, méditerranéens et du monde, dans un processus
d’intégration graduel, allant de pair avec les spécificités de chaque
cycle d’enseignement, primaire, moyen et secondaire.
Selon ce département, cette démarche ne peut pas se concrétiser sans une
élaboration préalable d’anthologies littéraires. Et c’est le travail de
la commission qui devra identifier les œuvres «incontournables du
patrimoine littéraire algérien, des œuvres que chaque apprenant algérien
doit connaître pour constituer son identité.
La première partie de ces textes devra être finalisée d’ici la prochaine
rentrée scolaire. La transmission des valeurs algériennes et les
langages fondamentaux que sont la langue arabe, les mathématiques et les
langues étrangères sont les principales mesures sur lesquelles s’appuie
la refonte pédagogique du secteur, souligne le ministère de l’Education.
S. A.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): S. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..