SELLAL INSISTE :: «Il faut s’orienter davantage vers l’exportation»

Lesoir; le Jeudi 20 Avril 2017
2

Hier, un seul mot d’ordre émanait du Premier ministre
en visite de travail et d’inspection à Oran à travers différents projets
: «Il faut réduire les importations et s’orienter davantage vers
l’exportation.»
Amel Bentolba - Oran (Le Soir) - C’est accompagné d’une forte
délégation de ses ministres, que Abdelmalek Sellal a entamé hier une
visite de travail qui l’a mené à une dizaine de projets structurants de
la capitale de l’Ouest. En premier lieu, le Premier ministre s’est rendu
à la ferme de production et de développement agricole, située à Oued-Tlelat,
un partenariat public-privé qui aspire à assurer et à encourager la
production locale, notamment en arboriculture fruitière, en oliviers.

Autre point très attendu lors de cette visite, l’inauguration de la
raffinerie oranaise de sucre située à la zone d’activité de Tafraoui.
Pour le Premier ministre, l’entrée en production de cette usine de
raffinage du sucre permettra d’améliorer la commercialisation du sucre
dans notre pays. «Cela permettra également de mettre un terme au
monopole que connaît ce secteur et ainsi baisser le prix.» Avec près de
700 000 tonnes de sucre produit par an, ceci est, certes, important en
matière de quantité, dira-t-il, «mais ce qu’il vous reste à faire avec
d’autres producteurs, c’est de vous orienter vers l’exportation». Pour
Abdelmalek Sellal, les besoins du marché algérien sont d’un million 600
tonnes par an et avec l’entrée en production à 100% de cette nouvelle
raffinerie, la quantité disponible sera de 2 millions et demi de tonnes
par an. D’autant, précisera le Premier ministre, il faut compter sur les
trois autres projets en vue d’être réalisés ce qui ajoutera deux autres
millions de tonnes de sucre.
Pour le Premier ministre, l’excédent devra être orienté vers
l’exportation notamment en Afrique. Saisissant l’occasion, le Premier
ministre a instruit le directeur général de la raffinerie de sucre
Berrahal d’investir, avec l’aide de l’Etat précise-t-il, dans la
production de la betterave sucrière, et de préférence, insiste-t-il,
avec des partenaires. Ceci afin de ne plus importer la matière première
de l’étranger, ajoute-t-il.
Au niveau de la commune de Bethioua, un autre projet en cours de
réalisation a mené la délégation à l’usine de production de tubes
destinés au transport des produits pétroliers et au secteur de
l’hydraulique. La capacité de production de l’usine est de 250 000
tonnes durant la première année. Dans la seconde étape, c’est-à-dire à
partir de la troisième année, le volume de production atteindra les 450
000 tonnes pour un chiffre d’affaires de 13 milliards DA, contre 7
milliards DA de chiffres d’affaires attendus durant la première année
d’activité. Toujours dans la commune de Bethioua, Abdelmalek Sellal a
pris part, au niveau du complexe sidérurgique Tosyali Holding, à
l’entrée en marche de la seconde ligne de production de l’usine pour
porter la production annuelle du complexe à 3,5 millions de tonnes d’ici
le mois d’août prochain, sachant qu’actuellement, l’usine produit 1,6
million de tonnes d’acier.
L’occasion pour le Premier ministre d’insister sur l’exploitation du
minerai de fer de Jbilat. «Il faut passer à la phase active pour
exploiter réellement ce minerai, parce qu’en Algérie, nous avons
l’objectif d’être l’un des plus grands producteurs de fer dans la
Méditerranée. Nous commençons déjà à l’être mais nous pouvons faire
plus.» Et d’insister qu’il ne faut pas avoir peur de la concurrence,
«notre objectif est de passer d’un Etat émergent et d’aller vendre notre
fer ailleurs. On sera un pays émergent, c’est notre objectif pour 2020,
et nous le serons comme en Turquie chez notre ami Erdogan, que Dieu lui
donne beaucoup de santé».
A Hassi-Ben-Okba, le Premier ministre s’est rendu à l’unité de
production des antibiotiques Sephalo Sporine injectable au niveau de
l’usine pharmaceutique Sophal, spécialisée dans le développement, la
production et le conditionnement des médicaments génériques.
Dans la commune d’Oran, la délégation ministérielle a inspecté le projet
de la pénétrante allant du port d’Oran vers l’autoroute Est-Ouest et
suivi une présentation du projet d’aménagement de la frange maritime. Le
projet sera livré courant 2018.
Après l’inauguration de l’hôtel Four Points à Oran, qui est fonctionnel
depuis près de deux ans, une rencontre devait avoir lieu, en milieu
d’après-midi, avec la société civile à la salle de conférences de la
Grande-Mosquée Abdelhamid-Ben Badis.
A. B.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): A. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..