Sidi Lakhdhar (Aïn Defla) : La liste des 150 logements LSP soulève une vague de protestation

Lesoir; le Dimanche 16 Juillet 2017
2

Dans une correspondance adressée à toutes les
instances locales et nationales, et dont une copie nous a été transmise,
un groupe d’habitants de la commune de Sidi Lakhdhar demande
l’intervention des responsables concernés et l’ouverture d’une enquête
pour apporter toute la lumière sur la manière dont a été confectionnée
la liste des 150 personnes postulantes et éligibles, inscrites sur cette
liste et les critères de base qui ont prévalu à son élaboration, liste
qui a été élaborée par la commission de la daïra de Khemis Miliana,
territorialement et juridiquement compétente.
«Nous savons que la directive wilayale a été d’inscrire sur cette liste
les postulants en fonction de la date de dépôt des dossiers de demande
de logements.
Cependant, nous, qui avons déposé nos dossiers en 2009, nous avons été
évincés de cette liste sans aucune raison valable et sérieuse, surtout
qu’on nous a demandé, il y a quelques temps de compléter nos dossiers,
ce que nous avons fait dans les délais impartis, or, au final, à la
parution de cette liste, nous avons pu constater que des personnes ayant
postulé des années après nous, en 2014, 2015 et 2016, ont vu leurs noms
figurer», nous a-t-on dit.
Pour en savoir plus, nous avons posé la question se rapportant à ce
sujet à Mme la directrice du Logement et sa réponse a été on ne peut
plus claire «ma mission ne consiste pas à élaborer de liste de
bénéficiaires, mais de procéder à la vérification auprès des différents
fichiers locaux et nationaux si ces postulants ont déjà bénéficié ou
non, quant à la liste, elle nous est transmise par la commission ad hoc
de la daïra et de ce fait, ma responsabilité quant à la confection de
cette liste n’est nullement engagée».
Toujours à ce sujet, nous avons pris attache avec le maire de Sidi
Lakhdhar et lui avons posé la question. Il nous dira «je ne suis qu’un
membre de ladite commission, je n’en suis ni son président ni la
commission elle-même, cette dernière est entièrement souveraine» et
d’ajouter «certains postulants déposent des dossiers aux noms de leurs
épouses que je ne suis pas tenu de connaître, quant au respect des dates
de dépôt, il se peut qu’un postulant dépose sa demande peu de temps
avant la tenue de la réunion de la commission et qu’il bénéficie de
l’attribution d’un logement dans ce cadre, mais cela arrive dans des cas
extrèmes, dans certaines circonstances humanitaires avérées et
attestées».
En ce qui nous concerne après une démarche auprès de la Direction de
wilaya de l’Agence foncière, pour avoir connaissance de cette liste qui,
en principe doit être affichée au niveau de toutes les antennes de
l’Agence, nous avons été poliment déboutés «le directeur est absent,
revenez un autre jour et de toute façon cette liste ne sera affichée que
quand elle sera définitivement avalisée par les instances concernées»,
nous a répondu un des responsables de l’Agence.
Suivent sur la correspondance, les noms des auteurs de cet appel et qui
sont les nommés, Abdoune Mohammed, Ilifi Brahim, Arab Brahim, Melahi
Ali, Selmaoui Abderezak et Azzedine, Ouhdahoune Fayçal, Bourkaib
Lakhdhar, Imatite Abdelkader et Merzougui Kheira.

La SDO rend hommage à ses agents
La direction de Aïn Defla de la Société de Distribution de l’Ouest, a
organisé dans l’après midi de jeudi dernier une cérémonie très
conviviale, à l’Office des établissements de jeunes de Aïn Defla, pour
rendre hommage à ses agents, retraités et encore en exercice.
Avant d’entamer la distribution des médailles et des récompenses, le
directeur de wilaya, M. Reboud Djelloul, a pris la parole pour dire
«Nous faisons de cette cérémonie une tradition pour rendre hommage à
ceux qui ont donné le meilleur d’eux mêmes à la Société et par là aux
abonnés en leur offrant dans les meilleures conditions possibles les
meilleurs services et le meilleur accueil et leur participation active
au développement de toutes les collectivités.». Et il ajoutera «Ces
médailles et ces récompenses ne sont rien à côté des efforts accomplis
et qu’ils continuent à accomplir, il suffit de penser par exemple, que
maintenant, pendant que l’habitant est en train de profiter des
bienfaits de l’électricité et du gaz, nos agents sont par tous les
temps, de jour comme de nuit sur le terrain bravant les intempéries, les
grandes chaleurs, accrochés à des poteaux et défiant tous les risques
que ce travail leur fait courir, travail qu’ils accomplissent avec
beaucoup d’abnégation.».
Pour le premier responsable de ce secteur névralgique, «cette
manifestation nous la voulons émulative pour les jeunes recrues, un
exemple à donner et à suivre aux jeunes cadres et agents, une sorte de
passage de flambeau pour relever les nombreux défis du développement
social et économique du pays».
Par la suite il a été décerné aux concernés 11 tableaux d’honneur pour
les retraités, 11 médailles «vermeille» pour ceux qui ont accompli 30
ans de service, 14 médailles d’or pour ceux ayant travaillé pendant une
durée de 25 ans, 22 médailles d’argent pour ceux ayant effectué 20 ans
de service effectif, et 21 médailles de bronze pour ceux ayant accompli
15 ans dans la Société.
On signalera toutefois, que malgré l’importance de cette manifestation à
l’aspect pédagogique pour encourager et valoriser le travail et
l’effort, on n’a pu voir à cette cérémonie aucun des représentants des
autorités locales.

L’Association Caritative «El Ihcène» présente son bilan
Le bureau de l’association caritative El Ihcène, présidé depuis sa
création, par Abdelkader Zidouk, ancien député et vice-président de
l’APN vient de présenter à l’assemblée générale, comme l’exige la
réglementation son bilan moral et financier.
L’assemblée a vu la participation des 63 membres de l’association, de
plusieurs bienfaiteurs, des médecins d’une clinique privée, des membres
d’honneur et de nombreux malades ayant bénéficié du soutien et des
services de l’association. La présence de ces derniers ayant été
considérée comme un encouragement au bureau exécutif à poursuivre la
noble mission que s’est fixée l’association et une expression de
gratitude à l’endroit de toutes les personnes qui contribuent
directement ou indirectement aux œuvres de bienfaisance.
A la lecture du rapport moral, l’association a concentré ses efforts
surtout pour le soutien des démunis face à la maladie et aux tracas de
l’accès aux soins spécifiques, accès pas toujours aisé pour beaucoup, en
plus des coûts très souvent hors de portée des humbles gens sans
ressources.
Toujours selon ce rapport, les actions de l’association ont eu trait au
paiement d’examens de radiologies, d’analyses, de médecine générale, à
l’obtention de rendez-vous avec des spécialistes de haut niveau, aux
distributions de produits consommables pour certains malades tels que,
cannes, béquilles et lunettes pour des mal-voyants… Toutes ces actions
ont été renforcées par la mise à la disponibilité des habitants,
grâcieusement, des tentes entièrement équipées pour les soirées
funèbres. En tout 222 interventions de ce genre en différents points de
la wilaya, ont été enregistrés.
S’agissant du rapport financier présenté, il indique que l’association a
enregistré à la fin de l’année 2016 des recettes d’un montant de 916 300
DA dont 316 000 DA provenant des cotisations des adhérents et 540 300
constituant le montant des participations des donateurs.
Pour ce qui est du montant des dépenses engagées, il s’élève à 850
057,98 DA et qui ont permis la couverture de 11 types d’actes médicaux.

Le bilan fait ressortir qu’au 31/12/2016, l’association a cumulé des
dettes dont le montant s’élève à 79 800 DA réparties comme suit 40 200
DA pour des soins ophtalmologiques, 14 300 DA pour l’achat de lunettes
et 25 300 DA pour des examens de radiologie.
A la fin des débats engagés, le président Abdelkader Zidouk a émis 2
propositions à l’assemblée, primo que le bail de location du local où
siège l’association, sis hay hadj Kaddour, est arrivé à expiration et
qu’il est à renouveler en son lieu et place et secundo que la mise à
disposition, des tentes avec leurs équipements de réception ne se fera
que pour les cas de décès. Les deux propositions ont été acceptées à
l’unanimité des membres.
Après le vote à l’unanimité du bilan, le président a vivement remercié
les quatre médecins et les quatre bienfaiteurs qui n’ont jamais cessé
d’apporter leur aide à l’association et à ses adhérents.
A noter que l’association El Ihcène qui pourtant n’est pas une
association nationale, n’a jamais bénéficié d’une quelconque subvention
de l’Etat.
K. O.

Categorie(s): régions

Auteur(s): K. O.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..