VISA POUR LA FRANCE : Ce qui va changer

Lesoir; le Jeudi 11 Janvier 2018
2

La société suisse VFS Global, à travers son
partenaire algérien, remplacera TLSContact à Alger. L’annonce a été
faite, il y a de cela quelques jours, à l’occasion d’une conférence de
presse donnée par M. Xavier Driencourt, l’ambassadeur de France en
Algérie. Une semaine après, le partenaire algérien se lance dans une
démarche expérimentale pour évaluer le bon fonctionnement de la nouvelle
procédure.
Abder Bettache - Alger (Le Soir) - Lors de sa conférence de presse, le
diplomate français a déclaré que VFS Global dispose d’un délai de 10
jours pour prendre le relais et ouvrir ses locaux, qui devraient être
installés à Oued Smar, d’une superficie de 9 000 m2, dont 4 000 destinés
au centre en question. Selon une source sûre, la structure sera équipée
de toutes les commodités pour accueillir les demandeurs de visa dans les
meilleures conditions. D’ailleurs, la principale question soulevée par
les observateurs est celle relative au choix du site, en l’occurrence
Oued Smar. Outre le fait que la localité soit située à l’entrée est de
la capitale, ce qui facilitera l’accès notamment aux demandeurs venant
de la région de Kabylie et du Grand-Alger, le site en question disposera
d’une aire de stationnement, d’un lieu de restauration, d’une cafétéria
et de sanitaires à l’extérieur des salles d’attente. L’autre nouveauté
de la procédure élaborée par VFSAlgérie réside dans la stratégie mise en
place pour lutter contre le phénomène de la prise de rendez-vous
multiples, aux dépens des vrais demandeurs de visa, causant tous les
jours entre 30 et 50% de créneaux perdus en moyenne, comme cela a été le
cas en 2017. A ce titre, un partenariat avec le Crédit populaire
d’Algérie (CPA) a été conclu pour accompagner les clients de VFS dans la
prise de rendez-vous. Le payement des redevances se fera au niveau des
76 agences CPA de la région du Centre. Ainsi, la procédure en question
stipule que pour que le rendez- vous soit validé, il est exigé le
prépaiement des frais de services, soit l’équivalent de 27 euros (3 600
DA), et ce, dans les 72 heures qui suivent l’attribution du rendez-vous.
Ce qui devrait limiter la fraude liée à la revente des rendez-vous et
offrir ainsi plus de créneaux aux demandeurs. VFS-Algérie, selon des
indiscrétions, compte anticiper en la matière, en introduisant une autre
approche de payement, celle de la carte bancaire. Une première qui
ferait de VFS un leader dans le traitement professionnel des demandes de
visa. Toutefois, pour faire face à toutes ces exigences, les
responsables de VFS-Algérie ont ratissé large dans le domaine de la
ressource humaine. C’est ainsi qu’un centre d’appel d’une quarantaine de
personnes a été mis en place et devrait répondre à toutes les demandes
de renseignement tant par téléphone que par messagerie. En somme, VFS
Global, qui a à son actif plusieurs années d’expérience, puisqu’il est
déjà prestataire dans plusieurs pays tels que la Turquie, le Canada, la
Chine, la Hongrie ou encore la Grèce et l’Autriche, veut ouvrir une
nouvelle page dans le traitement des demandes de visa pour la France et
tourner celle des aléas de l’année 2017. Pour cela, il a été décidé de
lancer une opération pour évaluer le bon fonctionnement de la nouvelle
procédure, et déjà 1 500 rendez-vous ont été enregistrés pour le mois
prochain. Un test qui permettra à la partie algérienne de mesurer le
niveau de préparation de VFSAlgérie et à ce dernier de s’atteler à la
mise en service officielle de ses structures à compter du mois d’avril
prochain.
A. B.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): A. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..